Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Madara Uchiha (Tobi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 21:42

¤(¯`¨˜”°ºo¤Nom ¤oº°”˜¨`¯)¤

Uchiha

¤(¯`¨˜”°ºo¤Prénom ¤oº°”˜¨`¯)¤


Madara

¤(¯`¨˜”°ºo¤Age¤oº°”˜¨`¯)¤

Qui pourrait spécifier l’âge réel de cet être si mystérieux, alors que lui-même se refuse à le dire ?

[center]¤(¯`¨˜”°ºo¤Taille & Poids¤oº°”˜¨`¯)¤
Cet homme se situe sans encombre dans une moyenne respectable de grandeur physique. Malheureusement, les mesures précises ne sont pas connues à ce jour.

¤(¯`¨˜”°ºo¤Nindo¤oº°”˜¨`¯)

Dissimulé sous l’habile masque de comédie qui le fait passer pour un énergumène ridicule et sans sérieux, Tobi nourrit secrètement l’ambition de la conquête du monde, tout simplement. La conquête d’un monde où les guerres font la loi, et où lui, ainsi que les autres membres de cette organisation appelée Akatsuki – dont il est la réelle tête dirigeante, dans l’ombre -, gouverneraient le marché de la guerre, en accomplissant un rêve de gloire éternelle que peu pourraient imaginer.



¤(¯`¨˜”°ºo¤Village¤oº°”˜¨`¯)¤


Par le passé, Tobi fut un ninja respecté et craint du Village de Caché de la Feuille, le Village de Konoha. Mais cette appartenance prit fin le jour où il fut cru mort, tué lors d’un combat grandiose. Cependant, sa visible appartenance au monde des vivants fait finalement de lui un Nukenin de Konoha.

¤(¯`¨˜”°ºo¤Grade¤oº°”˜¨`¯)¤ [/color]

Maître Dissimulé de l’Akatsuki

¤(¯`¨˜”°ºo¤Affinités¤oº°”˜¨`¯)¤

Faute de preuves pour justifier ce genre de choses, nous ne pouvons que nous fier à son appartenance au clan des Uchiha, pour supposer qu’il possède l’affinité ‘’Katon’’.

¤(¯`¨˜”°ºo¤Description Mentale¤oº°”˜¨`¯)¤

La mentalité d’un conquérant est une chose qui se révèle souvent ardue à décrire efficacement. En effet, quels motifs le poussent à poursuivre ses plans ? Les idées sont des plus diverses, et peu importe laquelle représente la pensée de la personne dont nous faisons l’analyse, il ne semble jamais y avoir de mauvaise raison pour souhaiter dominer le monde entier.

Or donc, de la même façon que pour la description physique, il faut souligner que la personnalité de l’homme dont il est question ici se fragmente en deux personnes bien différentes l’une de l’autre. À savoir, Tobi et Madara. Car malgré le fait que ces deux personnes distinctes fassent partagent le même corps, leurs façons de penser sont radicalement différentes, manipulées cependant, dans les deux cas, par l’esprit aiguisé et habile d’une seule et même personne. Commençons donc par le ninja qu’est Madara. Cet homme pourrait en avoir long à dire, considérant le fait qu’il ait vécu environ 80 ans plus tôt, dans sa ‘’jeunesse’’, ce qui lui donne une mentalité bien plus élevée que ce que nombre de personnes pourraient espérer atteindre. Déjà à l’époque, l’esprit et la façon de faire de Madara étaient dotés de caractéristiques qui soulignaient en tout point son intelligence. Les Uchiha sont généralement connus pour leurs facultés hors du commun et leur talent plus que légendaire. Or, considérons ici que Madara fut un véritable génie dès son enfance, même pour ces fabuleux Uchiha. À cette époque, les villages n’étaient pas encore fondés, ou ils allaient l’être sous peu. C’est donc la voix de la force qui créait les grands clans. Aussi le clan Uchiha, en tant que l’un des plus prestigieux, déteignait automatiquement sur l’attitude de ses membres. En tant que Uchiha, Madara affiche une fierté sans équivoque, qui ne laisse aucune place à l’irrespect ou aux mauvaises manières. Certes, depuis le temps, ces notions sont peut-être bien devenues légèrement rouillées, mais toujours est-il que ce genre de choses fit, et fait toujours partie des manières générales de Madara. La politesse ouvre toujours les portes de la bonne entente. Ou sinon, elles évitent parfois de regrettables malentendus. La position et la façon de faire de ce personnage changent selon à qui il a affaire, comme tout le monde. Bien entendu, son point de vue et ses opinions ont eu le temps de changer et de se préciser avec le temps, mais toujours est-il que les premières impressions restent toujours. La majorité des membres de l’Akatsuki reçoivent tous au moins une once de son respect, étant classifiés comme suffisamment puissants pour être membres à part entière de l’organisation dont il était le maître, utilisant l’image de Pein pour camoufler sa propre place dans la hiérarchie. Les villages n’ont aucune valeur à ses yeux, et en particulier le village qui l’a vu devenir un déserteur et un traitre. Le Village de Konoha. Ce village figure parmi ses cibles de premier ordre, parmi la liste de tous les villages qui devront être éliminés pour faire une suite au plan qu’il a élaboré depuis belle lurette.

Le passé de Madara vient jouer un rôle dominant dans sa façon de penser. Depuis le temps, certaines personnes pourraient dire qu’il a fini par perdre les pédales, et a sombré, au bout de nombreuses années, dans une folie des grandeurs qui n’aura jamais de fin. Peut-être ont-ils raison, qui sait… Toujours est-il que Madara possède cependant la puissance nécessaire à l’obtention de cet objectif. À ses yeux, l’Akatsuki représente l’avènement d’un projet de longue date, qui a fini par prendre forme sous l’apparence de ces criminels particulièrement puissants qu’il a veillé à recruter au fil du temps. Et Konoha représente un autre avènement de ce projet, une fois qu’il sera réduit en cendres pour faire avancer les préparatifs. Dans la tête de Madara, chaque chose est calculée, et comme il a eu tout le loisir de suivre l’avancée de ce qui s’est passé entre les villages au fil des années, vu qu’on le croyait mort, il en sait bien assez pour avoir les ressources dont il a besoin.

Par la suite, il convient de décrire la mentalité de l’opposé de Madara, le nouveau membre intégré de l’Akatsuki, jumelé à Deidara, le petit Tobi. Il faut dire que Tobi, contrairement à la personnalité que son personnage aurait à l’origine, fait montre d’un comportement tout à fait indescriptible. Pour faire court, il s’agit tout simplement d’un gamin. Un gamin doté de pouvoirs et de techniques qui dépassent de loin le niveau même d’un Juunin ou d’un membre de l’Akatsuki normal. Pourtant, il semble apprécier d’agir en maladroit, prenant un malin plaisir à tourner n’importe quelle situation au ridicule, y compris les situations de mort. Imaginez un shinobi doté d’une puissance incroyable, mais qui rigole bêtement en affrontant un démon animal capable de créer des raz-de-marée en éternuant, et vous aurez un bon aperçu de ce que représente ‘’l’intelligence’’ de Tobi. Sinon, il faut dire que le comportement de Tobi reste du pareil au même envers tous les membres de l’Akatsuki. Une certaine admiration, à la manière d’un gosse émerveillé face aux compétences de ses ‘’Senpais’’, comme il se plait à les appeler à chaque fois qu’il leur parle. Étant jumelé avec Deidara depuis la mort de Sasori, Tobi passe son temps à admirer le travail de son ‘’Deidara-senpai’’, n’étant jamais à court de compliments et d’éloges aussi bruyants qu’inutiles. Ce que Deidara ne manque pas de lui faire payer, chaque fois qu’il le dérange, ce qui est une chose relativement courante. Mais malgré tout, ce comportement change radicalement une fois qu’il est avec les bonnes personnes, à savoir Pein et Konan. En leur présence, le masque d’imbécilité qu’il se donne constamment tombe brutalement, pour laisse la place à un être froid, implacable et déterminé à mettre son plan à exécution quel que soit le prix.

Ainsi donc, c’est ce qui pourrait représenter les mentalités des deux faces de Tobi, ou de Madara, au choix. Mais malgré toutes les apparences qu’il se donne, il reste la même et unique personne : un chef dissimulé d’une organisation criminelle infiniment dangereuse. Mais il y a cependant des choses sur lesquelles les deux esprits se rejoignent. Il s’agit entre autres de leur manque flagrant de pitié envers leur propre clan. En dehors des deux frères, Itachi et Sasuke, nul Uchiha n’as jamais eu, et n’aura jamais droit à la pitié de ce personnage qu’est Tobi. Car comme on dit, la vengeance est un plat qui se mange froid… Et Tobi a eu amplement le temps de se sustenter, autrefois, une nuit où le clan en question connut une fin tragique, aux mains d’Itachi. L’attitude de Madara envers son clan n’est cependant pas ce qu’on pourrait qualifier comme de la haine. Il s’agirait plutôt de dépit. Le dépit envers un clan qui lui a tourné le dos alors qu’il le suivait depuis longtemps, un clan qui l’a condamné et renié dès qu’il s’est révélé vaincu, un clan qui l’a poignardé dans le dos en le montrant du doigt comme un monstre sadique et avide d’une puissance qu’il n’aurait de cesse de chercher par tous les moyens tout au long de sa vie. Une telle chose est relativement ardue à pardonner, et il semble que même le temps écoulé n’ait pas réussi à panser la plaie béante que cette attitude a laissé dans l’âme de Madara.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 21:43

¤(¯`¨˜”°ºo¤Description Physique¤oº°”˜¨`¯)¤

Comment décrire l’apparence de quelqu’un qui a vraisemblablement vécu bien plus longtemps qu’il ne l’aurait du en tant que simple humain ? Car il faut dire qu’en sa qualité d’ancien chef du clan Uchiha, et combattant du temps du premier Hokage lui-même, l’apparence de Tobi, aussi connu sous le nom d’Uchiha Madara, a eu de nombreuses occasions pour se modifier et prendre des allures quelque peu différentes de la version originale, autant pour passer inaperçu, que pour camoufler certaines choses par moments… Mais tâchons cependant de décrire convenablement tout cela.

Il y a deux physiques qui qualifient ce personnage. Le premier, fut celui d’un ninja puissant, voire légendaire, ayant habité il y a longtemps le Village Caché de la Feuille, nommé Madara. Cette personne, d’apparence fort jeune malgré sa véritable expérience, arborait un physique qui représentait de façon bien évidente son appartenance à la grande famille des Uchiha. D’une taille ne dépassant pas réellement la moyenne, Madara pourrait se fondre aisément dans le décor, car la base de son apparence n’a pas énormément de choses pour attirer l’attention sur sa personne. Or, il y a ensuite certains détails dont il convient de parler. En premier lieu, l’habillement de cette personne. D’ordinaire, l’habillement de Madara n’est pas plus extraordinaire que son apparence générale. Mais malgré tout, il faut souligner qu’en tout temps, l’insigne de du clan Uchiha est fièrement arboré sur tout ce qu’il porte, que le signe soit petit ou grand, peu importe. L’habit de tous les jours est représenté par un habillement souvent vu chez les Uchiha, à savoir un ensemble uniforme, formé d’un pantalon, un chandail, ainsi que les chaussures pour compléter. La couleur arbore une teinte rappelant une nuit sans étoiles, frappant en plein jour par sa couleur si sombre qu’elle en fait presque mal aux yeux. Comme détail propre au clan qui utilise cette tenue, le signe des Uchiha, un éventail blanc et rouge, est cousu avec style au milieu du dos, de façon à ce que tous, de face comme de dos, puissent identifier à qui ils ont affaire. Cependant, cet habillement traditionnel se transforme radicalement par la suite, pour devenir une tenue de combat des plus intéressantes. Si l’on peut se douter que l’habillement du clan est toujours revêtit en dessous, on ne se donne même plus la peine d’y penser face à ce qui nous est présenté, en tant de combats et de guerres en tous genres. Car étant donné la situation des plus précaires à l’époque dont il est question ici, l’habillement se rapprochait bien plus souvent du guerrier que du simple homme de clan. Partant du bas de façon extravagante, l’habit en question présente les bottes renforcées, teintes en noir, renforcées de minces plaques de métal, suffisamment dures pour blesser efficacement, mais également assez légères pour ne pas devenir un encombrement trop lourd en combat. Suit ensuite un pantalon épais, rembourré de plusieurs couches pour protéger d’un éventuel climat froid, attaché par une ceinture d’ébène épinglée à l’insigne des Uchiha, avec un symbole sculpté dans un métal qu’on pourrait croire être de l’argent, faute d’avoir des informations précises. Les mains, habiles et fermes, sont recouvertes d’une couche de tissu formant un gant sommaire, servant lui-même de façon principale à tenir en place la protection mise sur la face extérieure de la main, à savoir une longue plaque métallique mince, épousant la forme de la main pour aller prendre fin juste avant les jointures, alors que sa forme va prendre racine au milieu de l’avant bras, retenue par plusieurs sangles fermées sur tout le tour du membre fin, tout en étant suffisamment musclé pour offrir des performances dignes d’éloges. Les dits bras sont recouverts, quant à eux, de manches longues, présentant une épaisseur quasi-semblable à celle du tissu recouvrant les jambes, pour que les manches aillent finalement se terminer sur un large chandail, lui-même recouvert d’un dernier attirail fait d’un mélange de cuir, recouvert d’une toile mince et résistante de couleur rouge sang, à l’effigie du clan qu’il représente. De larges épaulettes recouvrent les épaules de Madara de façon gracieuse, à tel point qu’on les croirait légères comme des plumes, tout en protégeant de façon plus qu’efficace. Faites de forme ronde de manière à épouser les formes de ce qu’elles doivent protéger, les dites épaulettes sont habilement forgées dans le fer de la meilleure qualité possible, en plusieurs épaisseurs formant une protection des plus efficaces. Également finement sculpté dans le métal, puis peint de couleur noire, on peut apercevoir un symbole étrange, que seuls ceux qui connaissent sa signification pourront comprendre. Il s’agit d’un sigle représentant le Mangekyou Sharingan, l’arme ultime de ce shinobi combattant à la tête de son clan. Ainsi, les ennemis avisés peuvent facilement voir ce qui les attend.

Par la suite, il faut bien décrire le visage de cette personne qu’est Madara. D’apparence étonnamment jeune, peu d’ennemis pourraient croire qu’ils ont affaire à un réel combattant de légendes lorsqu’ils le croisent pour la première fois. Mais seuls ceux qui ont survécu à cette première rencontre peuvent témoigner du fait que son apparence n’est qu’une façade. Arborant une peau pâle, satinée, le visage de Madara a tout pour séduire, lorsqu’il prend le temps de sourire. Ce qui se révèle relativement rare. Un nez fin et une bouche presque toujours fermée en une expression d’indifférente totale, si l’on peut parler ici d’une expression quelconque. Son visage présente une forme harmonieuse, se rejoignant en un menton court et ovale, pour rendre le tout bien symétrique. La chevelure de Madara fut une des choses qui le distinguaient parmi les autres, lorsqu’il marchait. Une abondante crinière d’ébène, à la manière d’une bête sauvage, descendant en longs filets recourbés en pointes à de nombreux endroits, pour se terminer au ras des omoplates par derrière, alors qu’ils atteignaient à peu près le même point par devant, séparés en deux larges cascades recouvrant une partie du visage de leur possesseur. Sur le front de Madara, on peut apercevoir distinctement le bandeau traditionnel de Konoha, qui disparaîtra par la suite. Or, la chose qui attire bien le plus l’attention, c’est ce détail que tous veulent voir chez un Uchiha. Le Sharingan. Ce Dojutsu si réputé, propriété exclusive aux gênes de ce clan en particulier, cette pupille rouge sang représente le pilier du visage de Madara. Tout simplement par la forme qu’il revêt dans ce cas précis. Ce n’est pas n’importe quel Sharingan qui se retrouve dans les yeux de Madara ; il s’agit du plus haut niveau, le légendaire Mangekyou Sharingan. Présentant trois cercles réduits, reliés entre eux par de longues lignes noires formant une sorte de pentacle étrange, cet œil représente une fierté pour les siens, et une terreur sans nom pour ses ennemis. Car nul ne peut aller contre le Mangekyou Sharingan, et nul ne l’ignore. Ce fut l’apparence de ce grand ninja connu sous le nom d’Uchiha Madara. Mais les changements qui suivirent au fil des années, eux, sont plus que flagrants.

Attaquons nous maintenant à la personne qui nous intéresse, à savoir le bouffon de l’Akatsuki, j’ai nommé Tobi. À première vue, on ne pourrait jamais reconnaître dans ce petit luron le ninja hors pair et respecté qu’était Madara. Présentant la tenue habituelle des membres de l’Akatsuki, Il démontre des sandales classiques, par-dessus une paire de chaussettes longues de couleur immaculée, rejoignant rapidement une paire de pantalons visibles dans l’ouverture de la toge de l’Akatsuki, pantalons se repliant et se ramassant au niveau des genoux pour tout de même recouvrir et relier le tour. Un quelconque chandail n’est pas vraiment visible, mais on peut tout de même deviner le probable attirail général des shinobis, à savoir un chandail noire simple, recouvrant un filet recouvrant le torse en entier, pour faire simple, et ne pas tenter une tenue extravagante et stylée, qui serait cachée par la veste larges de L’Akatsuki. La dite veste, quant à elle, présente les mêmes atouts que toutes les autres. Partant de la moitié des mollets, pour se terminer par un large col recouvrant le visage jusqu’au niveau du nez, elle se referme doucement au milieu du torse, reliant les larges barres blanches qui recouvrent ses bords intérieurs et extérieurs. De larges manches, atteignant le niveau juste après la fin du poignet, se recouvrent, comme tout le reste de l’ensemble, de nuages rouge sang, entourés de larges bandes blanches, signe de l’organisation criminelle qu’est l’Akatsuki.

Cependant, c’est bel et bien la tête de Madara qui a radicalement changé, alors qu’il revêt maintenant le rôle de Tobi. La large crinière de cheveux a brutalement disparue, remplacée par une coiffure sommaire, coupée courte pour aller se placer de façon ridicule en pointes larges et éparpillées un peu partout sur la tête. Quant au visage lui-même, il est entièrement recouvert d’un tissu serré recouvrant tout le dessous du visage, alors qu’un masque étrange, de forme ovale, vient recouvrir la totalité du visage. D’une couleur située entre le bois et l’orange vif, de nombreuses spirales creusées parcourent les formes du masque, créant un tourbillon éternel dans l’apparence de ce dernier. Seul détail pouvant permettre une quelconque théorie sur l’identité de ce porteur de masque, un trou, percé au niveau de l’œil gauche, permet de voir, dans la pénombre, une lueur néfaste, représentée par le Sharingan de ce shinobi poursuivi par les tourments de son passé. Ainsi l’apparence de Tobi est-elle présentée, celle d’un petit arrivant à l’Akatsuki, ressemblant plus à un bouffon qu’à un réel criminel. Mais comme on dit, il ne faut jamais se fier aux apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 21:44

Histoire – 1ère Partie
Un Héros Oublié


L’histoire d’Uchiha Madara commence de façon abrupte, en temps de guerre, une époque guerrière comme il n’y en avait jamais eu de semblable auparavant. Les grandes guerres ninjas, c’était cette époque. Un temps où le chaos et la loi du plus fort étaient encore les facteurs dominants pour déterminer ceux qui survivaient dans le monde, et ceux que le monde finissait par dévorer dans leur sommeil. En ce temps-là, les clans étaient tous séparés, les guerres miniatures faisaient rage, et les assassinats représentaient le principal moyen de se faire une économie, pourtant si faible que le moindre inconvénient venait la souffler comme un château de cartes. C’était une époque relativement fébrile, où il fallait être fort pour survivre, et moins fort que les autres pour mourir rapidement. À cette si belle époque, une naissance de plus, parmi toutes celles qui pouvaient arriver, vint secouer une demeure en particulier. Le rejeton était en train d’arriver avant terme, on ne l’attendait pas avant encore au moins trois semaines. C’était une surprise pour tout le monde. C’était donc en courant à toutes jambes que le médecin attitré arrivait dans la demeure en question, appelé en pleine nuit par une urgence qu’on n’avait bien évidemment pas vue venir. Sitôt entré, sitôt mis au travail. L’accouchement se fit rapidement, déjà que l’enfant était très en avance, la chose ne fut pas difficile. Au même moment, le père était parti depuis quatre jours au combat, alors que la mère était accompagnée de sa sœur pour veiller sur elle durant les dernières étapes de sa grossesse. Cela ferait au moins un détail compliqué de moins. Le processus dura environ trois heures. Un chiffre des plus terrifiants pour les pères qui s’imaginent toute la scène, faute de n’avoir pu être là, mais incroyablement rapide pour la mère, quand on pense que le temps avançait aussi vite que possible jusqu’à la conclusion. Mais tâchons de ne pas trop nous étendre sur le sujet.

La jeunesse enfantine de Madara fut comme on pourrait s’y attendre pour n’importe quel gamin. On aurait pu dire qu’il avait développé des capacités monstrueuses dès ce moment, qu’il battait déjà des ninjas qualifiés à 3 ans, comme les plus grands shinobis de l’histoire, mais il n’en est rien. Il n’est pas nécessaire d’être puissant dès le départ, pour l’être toute la vie. Aussi les premiers talents de shinobi de Madara prirent-ils quelques années pour se développer, à savoir jusqu’à ses 6 ans. À partir de ce moment, les premiers signes furent bien évidemment discrets : certaines habiletés manuelles supérieures à la moyenne, une endurance physique accrue, une intelligence qui fut testée, et révélée nettement supérieure à la moyenne, en prenant compte de son âge. Autrement dit, tout commença doucement. La vitesse n’est pas non plus un pré-requis à la compétence et la puissance. Il fut donc tout simplement observé pendant l’année qui suivit les découvertes de ses premiers talents, et quelques tests basiques lui furent présentés sous la forme de jeux, en général, ou de travaux spécifiques, tout en restant simples. Grimper à un arbre, transporter certains objets, faire des jeux d’adresse ou de stratégie de base. Toutes ces choses servirent à élaborer la fiche représentant le profil qui permettrait éventuellement à Madara d’être élevé en shinobi. Le père du jeune garçon ne manquait pas de prendre les mesures nécessaires pour favoriser le tout, étant lui-même ninja du clan Uchiha, qui étaient, en ce temps-là, plus mercenaires hautement qualifiés qu’autre chose. Mais ils étaient toutefois extrêmement prisés. Quiconque pouvait s’offrir les services du clan Uchiha pouvait s’assurer que la mission qu’il confiait serait exécutée avec une vitesse, une efficacité et un professionnalisme hors pairs. C’était d’ailleurs ce qui faisait du clan Uchiha un clan relativement puissant dans l’atmosphère générale entre les pays. Un père pouvait donc être fier, lorsque son fils aîné montrait une affinité naturelle pour la même carrière que lui. Les démarches étaient nombreuses, mais il les faisait toutes pour aider son fils à intégrer le milieu prometteur des shinobis, malgré certaines appréhensions de son épouse. L’instinct maternel pousse à protéger, que voulez-vous. Par la suite, lorsque l’année fut écoulée, les résultats finaux, ainsi que les décisions prises suite aux évaluations diverses, furent transmis aux parents. Les résultats furent plus que satisfaisants, si bien que le niveau était presque présent pour commencer une formation officielle dans les plus brefs délais. Ce qui ne tarda pas à prendre effet.

L’entrainement de base de Madara commença officiellement le jour de ses sept ans. Bien que le premier mois fut quelque peu ardu, le rythme se plaça facilement dans la façon de faire du jeune garçon, qui disposait déjà de préparations spéciales, du fait des tests préliminaires pour lesquels il avait été conditionné auparavant. Il ne tarda donc pas à prendre une certaine longueur d’avance sur les camarades de la même génération que lui qui s’appliquaient à entreprendre la carrière de ninja du clan, démontrant un net talent que ses instructeurs ne tardèrent pas à remarquer. Les jeunes talents étaient fortement encouragés à cette époque, puisque la guerre et les contrats étaient la principale source de revenus du clan. Si l’on pouvait obtenir des shinobis compétents, et jeunes qui plus est, cela garantissait une main d’œuvre plus qu’efficace pour les temps futurs. Madara ne tarda donc pas à être pris en main par un instructeur personnel, alors que le talent et la capacité d’assimilation hors pair dont il faisait preuve n’avait de cesse d’émerveiller tout le monde autour de lui au fur et à mesure qu’il progressait. En à peine trois mois, il fut apte à passer les tests pour passer à une catégorie d’entraînement supérieure. Autrement dit, une sorte de système ressemblant à l’ancêtre des sélections des Genins, Chuunins, Juunins et autres. Il passa le premier test avec un succès retentissant, et ne perdit pas une seule journée pour entrer dans la suite de sa formation. Il faut dire que lorsqu’on se trouve une chose pour laquelle on a un talent immense de façon innée, la seule chose qu’on peut vouloir en faire, c’est l’exploiter au maximum. Et c’est précisément ce que fit Madara. À partir de ce moment, il fut entraîné aux arts ninjas plus avancés. Il connaissait déjà les maniements d’armes, et s’y débrouillait à merveille. Les données écrites étaient également un terrain duquel il s’en sortait avec une aisance déconcertante. Pour la première fois depuis plusieurs années, on parlait d’un véritable génie. Loin d’être dérangé d’une quelconque façon par la différence d’âge entre lui et ses camarades d’apprentissage, Madara s’appliqua rapidement à apprendre ses premiers Jutsu complexes. Il ne tarda pas à s’attaquer à son premier Jutsu élémentaire, sur l’élément de base du clan, à savoir l’élément du Feu, le Katon. Ils apprirent tous à centraliser le chakra, puis le matérialiser, pour ensuite veiller à ce que chaque élève reçoive une formation qui ne poussait pas ses limites visibles. Or, dans ce domaine aussi, Madara fit preuve d’une aisance jamais vue, si bien que les techniques directes ne tardèrent pas à faire partie de son entraînement. Puis, il en vint à tester pour la première fois l’une de ces techniques : le Gougakyou No Jutsu, la Technique de la Boule de Feu. C’était une technique basique dans le clan, et elle représentait une sorte de fondement de l’affinité génétique des Uchiha avec l’élément du feu. Aussi, comme on s’y attendait, le résultat de ce premier test fut encore au-delà des attentes. Si bien qu’il fallut faire des mesures d’urgences pour éteindre l’incendie provoqué par la technique, sur un bâtiment voisin. Mais malgré cet incident, les sourires ne décollaient pas des visages.

À la suite de tout cela, il fallut exactement vingt-deux mois d’entraînement à Madara pour atteindre le niveau suivant. Ainsi, en plein cœur de ses neuf ans, il atteignait déjà le niveau de plusieurs ninjas du clan, maintenant adultes, qui se chargeaient des missions classifiées comme mineures, ou modérées. Les missions les plus dangereuses étaient confiées au shinobis d’expérience, aux plus compétents, la classe supérieure des ninjas. Mais on ne doutait pas un seul instant que ce niveau serait bientôt atteint par le jeune Madara. À la fois sa famille, ainsi que ses amis, et le clan tout entier, ne pouvait que tirer une immense fierté de ce jeune prodige, qui faisait des progrès fulgurants, tels qu’on n’en avait plus vu depuis de nombreuses années. Même les plus vieux avaient du mal à se rappeler avoir vu un tel talent. Ce qui ne manquait pas de faire grimper la fierté de Madara lui-même, qui se rendait bien compte de toute l’attention que lui valaient ses actions dans ses apprentissages. Aussi veilla-t-il tout simplement à ne pas décevoir tous ceux qui avaient de fortes attentes envers lui. Et ce fut justement à cette époque qu’on lui confia sa première mission. Quand on pense que d’ordinaire, on attends que les ninjas aient atteint une certaine maturité pour faire face aux diverses situations qui pourraient se présenter à eux et les mettre en danger… À neuf ans, il fut directement catapulté dans des missions de reconnaissance de base. Ce pour quoi il se découvrit un talent de plus. La rapidité d’exécution et la dextérité naturelles de Madara le firent se rendre compte de l’habileté qu’il avait de se déplacer sans se faire remarqué, aidé par sa petite taille pour couronner le tout. Il lui arriva même, à trois reprises, d’avoir pour mission d’infiltrer certains campements ennemis pour recueillir diverses informations, ce qu’il fit avec facilité et efficacité. Car en effet, qui irait soupçonner un jeune garçon d’à peine dix ans d’être un espion ennemi ? Un point de plus à son avantage. Mais ce fut à partir de ce moment qu’il commença à prendre conscience des problèmes qui entouraient son clan .

À cette époque, la lutte pour la survie était représentée par les contrats que les divers groupes obtenaient. Si les Uchiha étaient parmi les dominants sur le ‘’marché’’, pour ainsi dire, il y avait un clan en particulier qui arrivait à leur tenir tête, et ce depuis des décennies. C’était le clan des Senju. Depuis longtemps, ces deux clans représentaient l’élite des mercenaires. Lorsqu’un des deux était engagé, le camp adverse engagerait à coup sûr l’autre clan. Tout cela avait rapidement fini par devenir une rivalité tenace, que Madara ne fit que voir plus clairement alors qu’il grandissait peu à peu, et qu’il atteignit le grade de shinobi suivant, l’équivalent des Juunins, à l’âge de 13 ans. À partir de ce moment, il obtint une liberté à moitié contrôlée, en tant que ninja compétent et aisément reconnu parmi les siens pour sa débrouillardise, ce qui lui permit de faire quelques explorations pour s’enrichir un peu plus sur le sujet. Lorsqu’on est un prodige, il est naturel de vouloir s’intéresser aux éventuels défis qui pourraient se présenter, n’est-ce pas ? C’est donc ce que fit Madara, prenant son équipement pour faire ses propres explorations pour découvrir ce qu’il pouvait. Et il ne tarda pas à découvrir nombre de choses des plus intéressantes. À l’époque, il découvrit un nom qui allait marquer sa vie : celui de Senju Hashimira, leader du clan Senju, qui deviendrait plus tard le Premier Hokage. À cette époque, plusieurs du clan Uchiha commençaient à voir Madara comme un leader potentiel de leur clan, mais toujours était-il qu’il restait bien trop jeune pour occuper un rôle de la sorte. Aussi les membres de son clan et de sa famille veillèrent-ils à le laisser décider du chemin qu’il voudrait suivre pour la suite. Ce qu’il fit avec beaucoup d’entrain. Il veilla rapidement à en apprendre plus, usant de son Sharingan à de nombreuses reprises, se familiarisant avec cet outil formidable, alors qu’il espionnait diverses conversations, même à grande distance, en lisant les paroles sur les lèvres de différents interlocuteurs. Le Sharingan représentait une chose des plus fabuleuses, et il était une propriété génétique du clan des Uchiha, de la même façon que leur affinité naturelle avec l’élément Katon. Ainsi, grâce à cet attribut incroyablement développé chez lui – même parmi son clan, le chakra naturel dégagé dans son sharingan était classé comme particulièrement puissant -, il put rassembler une quantité faramineuse d’informations qu’il distribua à son clan, tout en profitant lui-même de leur contenu. En fait, ce fut ainsi pendant les quatre années qui suivirent, alors que le talent de Madara allait toujours en grandissant, mais à une vitesse cependant réduite. Les informations devinrent l’une de ses tâches principales, et il s’attira de plus en plus la sympathie, alors que la majorité l’appréciait déjà fortement. Plusieurs voyaient son esprit puissant et son talent, d’autres voyaient encore le jour proche où il deviendrait chef des Uchiha. Car depuis quelques années, personne n’en doutait. Âgé à ce jour précis d’un peu plus de 17 ans, Madara était devenu largement supérieur même aux puissants ninjas du clan, et de façon bien évidente. Ce qui fit que lors de ses dix-huit ans, il fut tout bonnement considéré comme le leader des Uchiha, même si la chose ne fut pas rendue réellement officielle. Tous s’entendaient sur ce point, et tous savaient que personne n’aurait pu vaincre Madara, de toute façon. La force de ce garçon était une réalité que tout le monde avait acceptée depuis belle lurette. À partir de ce moment, Madara veilla à prendre en main les affaires du clan, aidé de près par son jeune frère cadet, devenu un ninja également, mais de niveau moindre. Pendant deux ans, ils veillèrent à créer des contacts élargis, encore plus que ce dont ils disposaient déjà. Mais le plus grand défi restait tout de même de tenir fermement tête du clan Senju, qui les narguait, comme toujours. La solution devint évidente, au bout de quelques temps. Il était maintenant temps de départager lequel des deux clans était le plus puissant. Et pour se faire, il allait falloir déterminer quel chef était le plus fort. Pour se faire, Madara dut faire un acte qu’il regretta, dans une part de lui-même, pour de nombreuses années : il prit les yeux de son propre frère, dans le but d’obtenir un Mangekyou Sharingan parfait, le premier Mangekyou à être jamais inventé dans toute l’histoire des Uchiha.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 21:45

Le combat qui s’ensuivit se déroula dans une large plaine, à l’abri des ennemis des deux clans, un lieu surveillé par les membres habiles du clan, à distance, pour laisser toute la place nécessaire aux deux puissants shinobis qui allaient finalement régler les comptes entre leurs deux clans. À l’époque, Hashimara était une personne que Madara admirait très fortement, et c’était toujours le cas alors qu’il s’avançait pour aller combattre ce dernier. Le combat lui-même dura exactement huit minutes et quarante-trois secondes. Au bout de cette échéance, ce fut Madara qui s’écroula, laissant tout de même le Chef Senju couvert de plusieurs blessures sérieuses. Mais tout de même victorieux malgré tout. Par la suite, la victoire du clan Senju fut officiellement reconnue par le clan Uchiha. Ce fut une défaite quelque peu amère, mais elle était tout de même concédée de bonne fois. Les activités reprirent par la suite, pendant une durée de trois mois. À la suite de quoi, un évènement incongru arriva : les Senju proposèrent un traité de paix avec les Uchiha. La décision fut ardue à prendre, mais pas pour le clan. Ce fut pour Madara que le choix se révéla épineux, lorsqu’il se révéla être le seul à s’opposer à ce traité. Mais en tant que leader, il ne devait pas faire ce que lui croyait bon, mais ce qui était le mieux pour le clan qu’il dirigeait. Le clan était fatigué de toutes ces guerres, et leurs morts n’avaient de cesse de leur rappeler chaque jour les tourments qu’ils enduraient. Il dut donc mettre son orgueil de côté, en l’entente fut conclue. Le village de Konoha fut fondé peu après, par un commun accord entre l’alliance Uchiha – Senju, et les hauts dirigeants du Pays du Feu, qui souhaitaient organiser la défense de leur contrée de façon efficace. Les choses rentrèrent finalement dans l’ordre, mais malgré tout, l’attitude du clan n’était plus la même face à Madara, et ce dernier le sentait. Certaines personnes commençaient à murmurer des propos sournois, le voyant comme un égoïste qui avait été jusqu’à prendre les yeux de son propre frère, qui avait ensuite trépassé des conséquences de cet acte, dans le seul et unique but de poursuivre un rêve de grandeur irréaliste. C’est ainsi que les membres de son propre clan commençaient à le percevoir. Ainsi donc, lorsque le choix du premier Hokage du village se présenta, Madara ne tarda pas à se lancer pour tenter d’obtenir ce titre que tout le monde octroyait à Hashimara. Cependant, et à sa grande surprise, ou plutôt à son grand dépit, aucun membre de son propre clan ne vint le soutenir dans cette initiative. D’un seul coup, tout son clan se détourna de lui, de cet homme qu’ils voyaient comme un tyran souhaitant encore augmenter son pouvoir. Il fut abandonné par son clan, ses amis, et même les membres de sa propre famille. Il prit donc la décision qui s’imposait, sachant très bien qu’il ne pourrait pas vivre avec une telle humiliation : il quitta le village de Konoha, humilié, et seul.

Il erra pendant un certain temps, seul dans son petit monde, alors qu’il était désormais rejeté par son propre clan, qui l’avait pourtant soutenu jusque là. Un bête incident, et tout chavirait. Il aurait pu décider de terminer sa vie en solitaire, mais sa fierté l’en empêcha de façon radicale. Il ne pouvait pas accepter une telle injustice. Le rôle d’Hokage lui revenait, et il l’aurait- même s’il devait pour cela détruire Konoha en entier et la reconstruire par la suite. C’est donc pendant une année entière qu’il se terra, errant et se faufilant comme une ombre invisible dans la forêt avoisinante, introuvable, alors qu’il préparait sa revanche. Revanche qui prit la forme d’une attaque solitaire, mais ô combien dévastatrice. Car Madara ne vint pas seul, au bout du compte. Oh non… Il vint, armé et harnaché pour la bataille, accompagné de la créature la plus cauchemardesque et invraisemblable qu’il aurait pu choisir pour l’aider à accomplir ses objectifs : Le Démon renard à Neuf Queues, Kyuubi. Le combat qui s’ensuivit fut légendaire, Kyuubi, utilisé par Madara, dévasta les environs dans un combat sans merci contre l’arme secrète de Hashimara, le Mokuton, l’art du Bois. La nature contre le Démon. Le Rebelle contre l’Hokage. Malheureusement, ce combat se termina, une fois de plus, par la défaite amère de Madara aux mains de l’Hokage. Là, dans ce lieu désormais appelé ‘’La Vallée de la Fin’’, il fut vaincu, et tué. Ou du moins, tous en vinrent à croire qu’il était mort. Même Hashimara en fut convaincu, en terminant le combat. Mais c’était sans compter la volonté et la haine qui habitaient le cœur de Madara. Il réussit à survivre à grand peine, puis se réfugia, refaisant ses forces, brisé et définitivement battu. Il se contenta de se tenir au courant, de façon vague, de ce qui arrivait. Ainsi, pendant une période difficile à croire par sa longueur, il redevint l’ombre qu’il était devenu peu de temps auparavant, jusqu’au jour où un évènement imprévu se produisit. Plus de soixante ans après sa défaite contre le Premier Hokage, Madara sentit une énergie monstrueuse qu’il reconnut aussitôt. Kyuubi attaquait le Village de Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 21:45

Histoire – 2e Partie
Le Rêve d’un Conquérant du Passé



Il y a seize années de cela, dans une forêt vaste et florissante aux abords du village caché de Konoha, un homme que personne n’avait jamais vu errait entre les arbres, jour et nuit, depuis si longtemps que personne ne se souvenait jusqu’à quand sa présence remontait. Mais cet homme, lui, savait très bien depuis combien de temps il errait, sans but autre qu’une vengeance qui ne semblait jamais vouloir arriver. Madara était dans cette forêt depuis maintenant plus d’une soixantaine d’années. Il arpentait les environs du village de la Feuille, sans se faire repérer malgré sa présence constante. L’infiltration avait toujours été un de ses points forts dès son enfance, alors pourquoi changer ? Il n’avait de cesse de surveiller les moindres faits et gestes qu’il arrivait à percevoir, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du village. Et il en percevait une grande quantité. Toujours est-il que malgré cette capacité, rien de spécial ne se passait. Il avait cependant été témoin des actes dissimulés faits contre les Uchiha, dont leurs postes nouvellement instaurés comme milice officielle du village. Rien de plus qu’une ruse pour mieux les surveiller. Le second Hokage en était l’auteur, en qualité de petit frère d’Hashimara. Mais pourtant, le clan semblait s’en satisfaire, ayant finalement trouvé un semblant de paix dans cette fonction. Ils pouvaient utiliser leurs compétences de façon efficace pour aider le village. Mais ce qu’ils ignoraient, c’était ce que Madara avait vu dès le départ : les Forces Spéciales, les ANBU, les surveillaient constamment. Même le plus jeune gamin n’était pas laissé sans surveillance. Ils n’étaient pas devenus une part du village, ils étaient devenus des chiens tenus en laisse, avec une arme invisible sous la gorge. C’était une chose qui désolait Madara au plus haut point. De voir toute cette fierté, tout cette force concentrée en un seul clan puissant, tout cela balayé si rapidement, c’était une déception innommable.

Mais le pire n’était pas encore arrivé. Et il se présenta de façon plutôt inattendue. Un désastre de la nature revint régler ses comptes avec Konoha : Kyuubi attaqua le village. En spectateur, non loin des lieux, Madara ne put que regarder la scène, alors qu’un nombre désolant de ninjas mourraient comme des mouches, face au terrifiant démon, qui faisait trembler le sol à chaque pas, et tuait une dizaine d’hommes à chaque coup. Mais la chose se termina d’une façon surprenante, que même Madara n’aurait pas envisagée. Il assista, bouche bée, au rituel d’emprisonnement le plus spectaculaire qui lui ait été donné de voir, exécuté de façon magistrale par le Godaime Hokage. Ce jeune homme était un autre comme lui, un réel prodige comme on en voit un tous les siècles. Ce fut presque une peine pour Madara de voir la vie de ce garçon s’éteindre alors qu’il avait finalement achevé le rituel, enfermant Kyuubi, le Démon Renard à Neuf Queues, dans le corps d’un nourrisson, celui de son propre fils. À ce moment, Madara aurait très bien pu lancer une offensive. Il aurait sans doute pris l’avantage. Mais il n’en fit rien. Sa fierté le menait vers le but de détruire un Village de Konoha au meilleur de sa forme, le vaincre alors qu’il était en pleine possession de ses moyens, pour définitivement détruire cette prétention qu’ils avaient d’être considérés comme le plus puissant des villages cachés. Il laissa donc le village ainsi, fumant, à moitié dévasté, se reconstruire, lentement, mais sûrement. Mais ce qui attira son attention, ce fut surtout une chose flagrante, au sujet des Uchiha. Ils furent séparés du reste du village, déplacés, tous autant qu’ils étaient, dans une section propre, fermée, et contrôlée du village. Et Madara se doutait bien de la raison qui poussait les dirigeants de Konoha à agir ainsi. Le pouvoir des Uchiha, outre le Sharingan, était connu, mais uniquement par les plus avisés, comme étant le seul et unique moyen répertorié de contrôler Kyuubi. En sachant ce détail, il était aisé de deviner les pensées des hautes sphères du village : les Uchiha avaient tenté une attaque sur le village pour se rebeller. Madara aurait presque aimé y croire…. Mais il savait pertinemment qu’il n’en était rien. Aucun shinobi, quel qu’il soit parmi le clan Uchiha installé à Konoha, n’avait suffisamment de puissance pour commettre un tel acte. Si lui-même avait réussi cet exploit par le passé, il était resté le seul à y être arrivé à ce jour. Mais les pensées de Madara furent brutalement troublées, le jour où il fit la rencontre d’un jeune homme surprenant. Ce garçon était un espion, engagé à même le clan Uchiha, pour espionner ces derniers pour le compte de Konoha. Il se nommait Uchiha Itachi.

La première rencontre face à face de Madara avec Itachi fut également la seule et unique. Par la suite, s’ils durent jamais communiquer entre eux, ils le firent par divers moyens détournés. Mais cette rencontre aviva l’intérêt de Madara. Itachi lui proposait de l’aider… à exterminer son propre clan, conformément aux ordres de Konoha. Si l’idée lui parut étonnante en premiers lieux, elle ne manqua pas de séduire rapidement Madara. Il ne tarda donc pas à accepter cette offre. Le tout se fit rapidement, à peine un mois plus tard. L’attaque fut prévue, Madara, pour sa part, devait veiller à ce qu’Itachi ne soit pas attaqué par plus de soldats qu’il ne pouvait tuer. Autrement dit, Madara fut une ombre invisible, tuant discrètement, cachant les corps, laissant le chemin libre à Itachi, pour que ce dernier s’acquitte de sa mission. Ce qu’Itachi fit sans hésitation. Ce garçon était réellement fascinant aux yeux de Madara. Malgré son jeune âge, il faisait tout de façon précise, concise et experte. Exactement comme lui au même âge. Il avait l’impression de se revoir dans sa jeunesse en surveillant les agissements du jeune Itachi. Par la suite, Madara ne chercha pas à rester plus longtemps, sachant pertinemment que ce qui restait du clan ne poserait aucun problème à Itachi. Mais, juste avant de partir, il perçut un mouvement dans une des rues adjacentes. C’était un jeune garçon. Il courait, affolé, entre les cadavres qui jonchaient la grande rue. Le petit frère d’Itachi. Madara n’eut qu’un léger sourire, puis disparut dans la nuit, alors que le jeune Sasuke se tournait dans sa direction, croyant sentir quelque chose en hauteur.

Les temps qui suivirent le massacre des Uchiha passèrent plutôt rapidement, mais Madara errait désormais, comme avant, disposant uniquement d’une mince revanche, alors qu’il souhaitant la vengeance totale. Il se devait de trouver une idée pour laquelle il investirait le temps qu’il faudrait, dans le but inavoué de détruire Konoha, où jamais son esprit ne pourrait être en paix. Il avait survécu à deux combats contre Konoha, et s’était maintenu en vie depuis tout ce temps grâce à son chakra particulièrement puissant et son expertise, il n’allait certainement pas laisser tous ces efforts demeurer vains. Mais Madara commençait à deviner, finalement, qu’il n’arriverait jamais à ses fins s’il continuait à vouloir œuvrer seul. Il lui fallait définitivement trouver de l’aide, du support, quel qu’il soit. Après tout, il était loin d’être le seul ninja nettement au dessus de la moyenne de puissance, et il le savait bien. Mais comme aucun ninja encore vivant n’aurait probablement le talent de le tuer à ce jour, il devrait veiller à trouver les plus compétents parmi la masse. Et comme de fait, les plus puissants devenaient souvent des criminels recherchés par la loi, que ce soit pour des crimes abominables, ou tout simplement pour leur désertion. Mais peu importe les raisons. Un ninja puissant reste puissant, peu importe les actes qu’il a commis ou non. Ce fut donc à partir de ce moment que la quête de Madara commença, et elle dura plus d’un an et demi. Pendant ce temps, il parcourut des distances incroyables, traversant tous les pays, passant par tous les villages, recrutant par-ci par-là les meilleurs sujets qu’il pouvait. Les premiers qu’il rencontra furent ceux qui allaient devenir les têtes dirigeantes de sa future organisation. Ils se nommaient Pein et Konan. Tous deux étaient à peine sortis de leur adolescence à l’époque. Mais ils présentaient des visions et des talents tels que Madara ne put faire autrement que de s’intéresser à eux. Qui plus est, il y eut une chose qui captiva Madara : le Rinnegan. Ce légendaire Dojutsu, quasiment inconnu du monde, que seuls les plus sages et les plus avisés pouvaient connaître. Et malgré tout, ces informations restaient généralement très vagues, ce qui n’aidait pas. Pein devint donc rapidement le premier choix de Madara. Konan fut ensuite intégrée, autant pour le fait de son attachement réciproque à Pein, que de sa compétence bien évidente, à l’aide d’un jutsu des plus particuliers. À partir de ce moment, Madara commença à faire paraître Pein comme le futur leader de son organisation qui venait de naître : L’Akatsuki. Les membres suivants furent recrutés par intervalles, et au bout de quatre autres mois de recherches, l’organisation comptait maintenant dix membres, en plus de lui. Mais il ne devait pas encore être vu officiellement. La tenue de l’Akatsuki, cette si familière toge noire couverte de nuages rouge sang, fut la seule façon dont il se présenta à qui que ce soit à partir de ce moment. Sa chevelure subit également la transformation qu’elle présente aujourd’hui, et le masque tourbillonné fit son apparition de la même façon. Et pour finir, le nom de Tobi apparut finalement, pour compléter la nouvelle identité de Madara. Car le nom d’Uchiha Madara restait bien trop connu des forces spéciales, partout, et le fait qu’il soit toujours vivant, après de si longues années, ne pourrait qu’entraîner une série de mauvaises conséquences. Ce que…. Tobi…. ne pouvait pas se permettre.

Ainsi naquit l’Akatsuki, cette organisation formée de criminels, tous si dangereux qu’ils étaient craints par quiconque pouvait connaître leurs nom. Une organisation puissante, fait de shinobis puissants, avec un but ignoré de tous, mais qui ne tarderait pas à passer à l’histoire, pour la grandeur qu’il représentait en bout de ligne. Oui, Madara aurait sa revanche. Il se vengerait de Konoha, de ce village qui l’avait ridiculisé et châtié pour le crime d’avoir voulu plus que ce que les autres voulaient lui donner. Il capturerait les Bijuu, il déminerait leur pouvoir incommensurable, et ainsi, pour toujours, les guerres recommenceraient. Et l’Akatsuki, quant à elle, irait au sommet de cette pyramide de batailles, avec le légendaire Uchiha Madara à sa tête.

Oui…….. ce rêve s’accomplirait…….. peu importe le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Taïga
Nuke-nin de rang B
Nuke-nin de rang B


Nombre de messages : 303
Age : 25
Avertissement : Objection !
Elements : Youton
Personalized field :
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Nukenin de Kusagakure
Date d'inscription : 18/04/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Sam 11 Avr - 23:01

bienvenu.

Bien que tu ai l'air d'avoir un bon niveau rp je ne lirai pas ta présentation. Non pas parce qu'elle est trop longue et que je suis paresseux (ce qui est vrai n'empêche mais c'est pas le sujet). Déjà la première raison, tu ne suis absolument pas notre modèle de présentation. La deuxième c'est un copier/coller preuve. Et la dernière raison, Madara sera mort dans la version 2 du forum et nous allons bientôt faire la transition justement. Bref je suis désolé de te dire sa mais tu ferais mieux de préparer un nouveau perso.

PS: le coup du premier post en super gras et grand et ensuite séparer ton histoire en plusieurs post... sa donne une fausse impression de grandeur et j'aime pas sa. (même si on est bien d'accord ton histoire EST grande. Mais vu qu'il s'agit d'un copier/coller....)

_________________

+Mort le 04/04/09+


Hello


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Dim 12 Avr - 16:28

La preuve que tu fourni est vrai,j'ai copié cette présentation,parce que c'est moi qui l'ait fait sur un autre forum,sur Kimitsu,la preuve fourni,il m'ont refusé vu que le personnage de Tobi est réservé,alors cette présentation viens de moi,je l'utilise aussi sur le forum:
http://shinobi-no-naruto-v2.forumactif.org/,alors pourquoi ne puis-je venir sur ce forum???
Revenir en haut Aller en bas
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 21
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Dim 12 Avr - 16:51

Citation :
Et la dernière raison, Madara sera mort dans la version 2 du forum et nous allons bientôt faire la transition justement. Bref je suis désolé de te dire sa mais tu ferais mieux de préparer un nouveau perso.

Aloha =D

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Madara Uchiha (Tobi)   Aujourd'hui à 21:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Madara Uchiha (Tobi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Naruto] Qui est Tobi ?
» Présentation de certaines personnes !
» Présentation de la guilde sur JoL.
» Message de présentation & de recrutement
» [Blog] Présentation de Ackross (perso R.P.G)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Hors RP :: Présentations :: Présentations refusées-
Sauter vers: