Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kaike Michinage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kaike Michinage   Jeu 26 Mar - 0:51

Nom :
Michinage

Prénom :
Kaike

Age :
17

Grade :
Juunin spécial

Village :
Suna no kuni

Capacité spécifique :
Aucune sauf le fait qu’il ait une intelligence fort supérieure à la normale.

Caractère :
Il est plutôt discret, il n’aime pas faire son extraverti, il est réservé mais sais s'amuser. Il porte toujours un sourire chaleureux à ses lèvres. Il est sociable et toujours gentil. Il est un grand stratège et ne fait jamais rien pour rien. En combat, il est imprévisible. Rien de ce qu’il fait peut prédire ses actions futures, à moins qu’il l’ait voulu. Il est ouvert d’esprit mais il fait souvent la morale sur plusieurs sujets. Il n’aime pas voir les gens souffrir (sauf ses ennemis), il serait prêt à donner sa vie pour celle de quelqu’un d’autre. Donc en résumé, il est: gentil, attentif, honnête, encourageur, positif, loyal, patient, généreux, subtile, amical, social, attentionné, blagueur, curieux, spontanné, protecteur, pacifiste, romantique, fidèle, amoureux, fougueux, prêt à mourir pour ceux qu'il aime, il donne sa confiance facilement, il est très intelligent, excellent stratège.

Qualité :
gentil, attentif, honnête, encourageur, positif, loyal, patient, généreux, subtile, amical, social, attentionné, blagueur, curieux, spontanné, protecteur, pacifiste, romantique, fidèle, amoureux, fougueux, prêt à mourir pour ceux qu'il aime, il donne sa confiance facilement, il est très intelligent, excellent stratège.

Défauts :
Menteur (en cas de besoin), n’aime pas voir les gens souffrir, il fait la morale souvent.

Aime :
Le sable, le vent, ses amis, son pays, son kage, aider les autres, apprendre, les missions.

N'aime pas :
Les personnes qui agissent sans réfléchir, les ennemis, voir ces amis souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kaike Michinage   Jeu 26 Mar - 0:52

Kaike est né un trois Juillet dans le village d'Oto. Comparément aux autres enfants, Kaike n'était pas voulu. Ses parents ne voulaient pas d'enfant mais malheureusement pour eux, l'inpensable arriva. Soit, sa naissance. Lorsque sa mère acoucha, elle se dépècha de se débarasser de lui ainsi que son ancienne vie. Elle avait réfléchit à son problème pendant les neuf mois de sa grosesse. La meilleure solution qu'elle avait trouvé était d'abandonner tout ce qu'elle possédait pour recommencer à neuf, sans aucun problème, sans enfant. C'est aussi ce qu'elle fit. Elle quita le père de Kaike, en secret. Un soir pendant que ce dernier était parti faire ses besognes quotidiennes, elle prépara ses choses et parti, sans un son, sans un reget. Sans même un dernier regard à son fils qu'elle n'avais jamais voulu. Elle l'avait déposé sur la table dans un panier en osier, enroulé dans un simple draps blanc. Bien qu'elle ne l'aimait pas, elle ne voulait pas avoir une mort sur la conscience. Elle était donc donc sans regret. Elle avait tout laissé derrière, sa famille, sa maison, son fils, son mari, sa richesse et sa vie.

Lorsque son père rentra le lendemain matin, il vit son fils sur la table de la cuisine. Étant de nature colérique, il se mit à crier après sa femme pour qu'elle vienne le chercher. Il déposa ses sacs sur une chaise et alla dans le salon. Il s'assied dans une chaise, mal entretenue sans l'ombre d'un doute. Elle était trouée d'une part et d'autre et c'est une chance qu'elle ne cédait pas sous le surplus que poid que possédait l'homme. Enfin, elle allait bien avec le décor de la maison...totalement délabrée. Voyant que la mère n'arrivait pas, il se mit à crier encore plus fort, ce qui fit en sorte de réveiller le bébé. Ce dernier se mit à pleurer et à hurler. Fou de colère, il se leva et alla chercher pour la mère. Ne la trouvant pas il se rendit compte qu'elle avait quité la demeure familiale. Elle ne pouvait pas être parti faire les courses, il était encore trop tôt, aucun magasins n'étaient ouvert à cet heure et elle ne pouvait pas être chez une amie, elle n'en avait point. Enragé comme jamais il se mit à briser tout ce qu'il y avait près de lui. Les chaises volèrent dans les airs, des assiètes se brisèrent sur le sol de marbre froid, enfin, tout y passa. Son fils était maintenant recouvert de débris divers, ses petits cheveux blonds était un peu couvert de sang. Le père ne s'était arrêté qu'une fois totalement épuisé. Le bébé n'avait pas arrêté de gémir, pendant la crise de l'homme, ce qui avait fait en sorte d'alimenter sa collère, comme aurait fait de l'huile sur du feu. N'ayant d'autre choix, il s'occupa du petit. Du moins, le minimum.

Kaike avait maintenant 4 ans, son père ne s'occupait même pas de lui. Il voyait souvent des enfants venir chez lui puis repartir mais jamais il ne leur avait adressé la parole. Pendant ces quatres années, son père n'avait rien fait d'autre que s'occuper de son bien être. Kaike était mal nourri et ne parlait presque pas, il était seul. La seule chose qu'avait fait son père qui était un tant soit peu sencé, était de l'avoir habillé. Si l'on pouvait appeler ces guénilles des vêtements. Le jeune garçon était trop jeune pour comprendre sa situtaion, pour lui c'était normal. Pour lui, il n'y avait aucun problème avec ce que son père faisait, soit, ne pas s'occuper de lui. Il se nourrissait avec ce qu'il pouvait rejoindre dans le garde à manger. Souvent des sachets de nouilles, des biscuits secs...de l'eau. Le minimal quoi. Il n'avait jamais rien manger de luxueux ou de santé. Seulement de la nourriture qui consistait à le faire survivre dans ce monde si cruel et taché de noirceur.

À ses six ans, il faisait presque la même chose que son père. Il était insolent et impoli avec tout le monde. Il ne pensait qu'à lui même et se foutait de tout. Il se fachait pour rien et se révoltait souvent. Ce qui lui apportait beaucoup de problèmes. Entre autre, la méchanceté de son père. À chaque fois que Kaike ne faisait pas ce qu'il voulait, il le battait. Il le traitait exactement comme une esclave. Non comme un fils. Aussi, cet homme sans coeur continuait ses sales besognes. Il agissait cependant un peu plus en cachette, croyant son fils assez vieux pour prendre soin de lui même il avait décidé de recommencer ce qu'il faisait lorsque sa femme était toujours présente. Entre autre, agir dans l'ombre son "travail". En quoi consistait t'il? Personne ne le savait. Même sa femme ne l'avait jamais su. Mais bon, Kaike avait dévelloppé son autonomie et une force de caractère incroyablement sombre. Il avait dévelloppé plus de défauts que de qualités, mais il s'en foutait carrément. Le monde pour lui n'étaient que des objets.

Puis, ses huit ans. Kaike ne faisait rien d'autre que de provoquer les autres afin de créer des troubles. Sa vie était bien déprimante et si vrai. Il ne possèdait que très peu de "qualités", mais le plus choquant est qu'il est l'incarnation parfaite du nouveau genre humain. Il est égotiste, solitaire, insolent, il possédait une confiance en lui comme jamais, seulement, elle n'était pas normale. Il se disat qu'il fallait mieux vivre pour détruire que vivre pour être détruit. Et il n'avait que huit ans … En lui se retrouve les principaux vices de ce nouveau genre, affublés de la même haine de notre époque. Un simple regard des autres suffit pour pouvoir le détester. Ses yeux ne démontre rien d'autre que la haine et la solitude. Il déteste tout le monde. Il n'aime personne et manipule tout ce qu'il peux, il est un vrai démon. Si il pouvait forcer une enfant à sauter en bas d'une falaise, il le ferait. Il utilise déjà une intelligence incroyable à son âge. Sans scrupules, il aime faire souffrir. Le plaisir de faire le mal lui plaisait au plus haut point. Kaike, doté dès sa naissance d’une prestance déjà malsaine, il aime provoquer. Faire souffrir les gens était devenu une vraie obsession chez lui, profiter du mal qu'il exercait chez sa victime, la détruire, et la laisser mourir de l'intérieux. Parfois même, il leur donnait des raclés. Il les battaient soit avec ses poings mais plus souvent avec des objets qu'il trouvait prêt de lui, des branches de bois, des morceaux de clôture...même des armes blanche si il en avait le pouvoir. Il en avait même volé pour pouvoir agresser les gens. Dans le fond, il faisait aux enfants de son âge ce qu'il aurait aimé faire à son père qui ne l'avait jamais aimé, qui l'avait maltraité et rejeté et à sa mère de l'avoir abandonné et laissé seul dans un monde aussi froid et cruel. Il espèrait pouvoir tuer tout ceux qui le faisait suer. Lorsque les gens le croisait que le bord de la rue, il ne pouvaient faire rien d'autre que de voir son air arrogant. Lorsque ces dernier osaient lui adresser la parole, il leur répondait des bêtises avec une voix si froide et absente de toute émotion. Ses yeux démontraient de même. Il possédait toujours cette même noirceur, tel que l'ébaine. Il possédait cet atout, le "je m'en foutisme", c'en était plus qu'impressionnant. Tout le monde doutait que cela commençait à la maison, mais personne ne faisait rien pour l'aider. Ce qui ne faisait qu'enrichir cette même haine envers son père et envers le monde. Son père, comme il le faisait depuis plusieurs années, continuait ses saletées. Cependant, il avait décidé de quiter lui aussi sa maison. Le jeune de huit ans s'était donc retrouvé seul dans une maison vide, froide et brisée. Il avait maintenant acquis une autonomie d'un adulte. À une différence prêt, il volait sa nourriture aux marchands et battaient les enfants qui portaient de la nourriture pour l'avoir.

Voilà ses dix ans. Il décide par lui même d'aller à l'académie des ninjas afin de devenir plus puissant. Leur sensei étaient tous méchants, mais bon, à quoi fallait t'il s'attendre de la part d'Oto? Sans aucune difficultée il apprend les bases ninjas, il avançait à un rythme effrayant. Il dépassait rapidement les autres jeunes question de puissance et d'intelligence. Il dormait et foutait rien dans les classes et réussissait quand même les examens. Il comprenait tout, sans exception. Puis, son sensei étant fatigué de le voir agir ainsi lui fit passer un test. Il lui demanda de faire les techniques ninjas les unes après les autres devant lui. Kaike l'envoya promener mais fut contreint à le faire si il voulait continuer à l'académie. Alors il s'éxécuta. En moins de trois minutes, il avait démontré qu'il avait acquis les bases. L'enseignant n'en revenait pas. À dix ans seulement il dépassait les enfants de treize ans qui venait de devenir genins. Et cela ne faisait que quelques mois qu'il était à l'académie. Il n'eu donc autre choix que de le faire grader Genin.

Douze ans, finalement. Ses notes en tant que genin étaient nettement meilleures que les autre élèves. Il les dépassaient sur tout les points, sans exception. Rien ne lui échapait et il n'avait jamais perdu un combat contre les autres. Il aimait même provoquer des bagares dans la cour d'école. Il utilisait son intelligence hors pair à son avantage. Il était un fin stratège à son âge. Ce qui fessait de lui un géni, un géni du mal, de la haine, de la violence, de la destruction, du vol, et de l'intellicence. Lors des missions qui suivirent il ne fit aucunes erreurs. Son sensei en était épaté car aucun genin qu'il connaissait n'avais un contrôle des techniques comme lui. Il contrôlait son chakra comme un chuunin et il métrisait déjà des techniques de niveau supérieur. Il avait même utilisé de ses techniques katon sur les enfants de l'académie. Les professeurs s'en foutaient car ils se disait que le ninja ferait une bonne arme pour Oto si il continuait ainsi. Donc ils le laissèrent ainsi dans son monde, dans sa bulle de noirceur et de haine immencément grande.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kaike Michinage   Jeu 26 Mar - 0:53

Enfin, ses quatorze ans, la même date que sa nomination en tant que chuunin accompli. C'est aussi à cette date qu'il eu sa première mission de rang B. Ne voulant rien d'autre que de l'action et de la souffrance, il l'accepta. Sa mission consistait à récolter des informations sur un homme et de le tuer. Il récolta facilement quelques informations grâce à la torture mais bon. Une fois qu'il en eu assez de jouer avec sa proie il le tua. De toute façon il avait déjà les informations necessaires pour continuer sa mission. Dire qu'il avait réussi à capturer un homme quand il avait simplement quatorze ans... Il devait abbatre un revendeur d'esclaves mineurs. Soit, des enfants. Ces esclaves étaient employés afin de construire des batisses géantes, des travaux ménagers et même plus... Enfin, il arriva dans un manoir en plein millieu d'une forêt. Comme avait dit l'homme qu'il avait précédement torturé. Tout semblait bien aller, mais le tout changea radicalement. Une fois Kaike et son équipe à l'intérieur de la maison de l'homme qu'ils devaient assassiner, ils firent un face à face avec 15 autres hommes probablement plus puissant qu'eux, plus grand et plus menaçant qu'eux. Ils n'eurent pas le temps d'agir qu'ils étaient hors combat. Il avaient étés pris en otage. Pourtant ils savaient que l'homme qu'ils devaient tuer les regardait car il était dans le coin, caché sous un long voile beige qui pendait du plafond. Les enemis essayèrent de les faire parler mais sans résultat. Kaike était trop intelligent et orgeuilleux pour céder sous une simple torture physique. Le soir venu, il crocheta ses menottes et ceux de ses co-équipiers, biens qu'il aurait aimé les laisser choir là pour le simple plaisir de les voir souffrir. Mais bon, ils mirent au point un plan d'action qui consistait à tuer un par un les ennemis, pour ne pas être repérés ils décidèrent de se séparer et de se donner un point de rencontre à la salle à manger qu'ils avaient aperçu à leur arrivé. une heure plus tard, tout les ennemis étaient mort et il ne restait que l'homme cible à avoir. Cependant, jamais ils ne s'aurait douté que l'homme en question... était son père. Une grande discussion commença et Kaike et ce dernier. Le nouveau Chuunin demanda à ses "amis" de rester derrière le combat qu'il allait livrer était le sien.

Il utilisa son intelligence au maximum ainsi que ses techniques préférés. Il est un adepte de la substitution mais bon, il avait quand même utilisé ses jutsus Katon, étant un maître dans cet art. Le combat dura quelques vingtaines de minutes quand enfin son père flancha et Kaike eu la chance de l'abattre. Un kunai alla se choir dans la jugulaire d'ignoble personne qu'il avait eu comme père. Le sang coula sans arrêt et quelques minutes plus tard, Kaike eu la satisfaction de le voir reposer dans une marre de sang. Il fit un sourire quand à cette image. Maintenant il était orphelin, n'ayant jamais connu sa mère, son père était le seule à l'élever et il venais de le tuer. Mais de toute façon, il avait toujours vécu seul. Alors qu'est-ce que cela changerait de l'avoir ou non dans sa vie? Rien du tout. Avant de partir, Kaike pris le Katana de son père et l'amena avec lui. Laissant tout le reste derrière. Sa mission était maintenant accomplie et il pu reprendre le cours de sa vie, toutefois sans son "père". Il s'entraîna et fit ses missions comme toujours. Il n’avait pas beaucoup d’ambition mais vivait sa vie au jour le jour. Toujours seul, se foutant des gens, méprisant tout ce qui vivait. Il ne pensait qu’à lui, toujours déprimé et surtout déprimant. Enfin il est plutôt le genre de personne à être le contraire que la normale. Il est du genre insolent, il fait suer les gens pour le plaisir. Durant les semaines qui suivirent, il se concentra exclusivement sur son taijutsu afin d'augmenter ses capacités. Se sachant assez fort en Genjutsu, en Ninjutsu et avec son intelligence. Il s'était mis des poids pour se donner un défi. Les poids étant extrèmement lourds, il trouvait cela difficile de se mouvoir normalement. Alors il se pencha sur une question de création de jutsus. Il connaissait et maîtrisait presque l'art du contrôle du chakra alors cela ne pourrait pas être si difficile d'inventer une technique qui pourrait l'aider. Et, qui pourrait l'aider en combat plus tard! C'est alors sur cette technique qu'il se concentra, tout en s'entrainait avec ses poids, toutefois. Il avait mis au point plusieurs théories, soit une qui consistait à "glisser" grâce au chakra, la deuxième était de pouvoir sauter plus loin et plus vite et la troisième était de garder les poids. Il opta pour la première et la deuxième. Soit, se mouvoir extrèmement rapidement grâce à un glissement du chakra sous les pieds, lui permettant par la même occasion de ne pas être vu.

Plusieurs semaines plus tard, sa technique était mis au point. Il pouvait maintenant utiliser sa technique. Avec ses poids, il se mouvait très rapidement, mais il pouvait toujours être vu. Mais, sans ses poids et avec sa technique en marche. Il était invisible tellement il était rapide. Il s'était ensuite concentré sur deux techniques Katon. La première était une sphère de chakra qui consistait à faire cuire l'ennemi tout en l'empêchant de sortir. Cette technique Katon qu'il essayait de mettre au point était fort simple lorsqu'il avait fini la théorie. Il n'avait qu'à concentrer son chakra Katon dans sa main et le faire sortir par tout les pores de celle si. En sortant de la peau de sa main, le Kizendan, le nom de sa technique unique, se regroupera en plusieurs filains de flammes extrèmement brulant. Ces mêmes filains danseront dans tout les sences autour du point central de la technique, soit la paume. Il porte aussi comme surnom: la flamme sifflante. Pour une seul et unique raison. Lorsque le chakra sors de la peau du ninja, il produit un son très reconaissable. On pourrais jurer que c'est le son produit est celui d'un sifflement. Pourtant, ce sifflement est nullement humain car il est beaucoup trop aigu. Cette technique est une technique qui dois être porté sur un coup directe, donc de taijutsu. Cependant, il ne peux le faire courir sur une arme mais cela lui coute beaucoup plus de chakra. Cette technique peux fendre une pierre en deux très facilement ,ce qui est facile pour tuer un ennemi. Une technique parfaite pour une mort rapide. Alors il s'entraina à sa confection. Pendant plusieurs semaines, il s'entraina. Les résultats n'étaient pas ce qu'il aurait cru avoir mais c'était un début. Il était capable de faire sortir les filains cependant ces derniers ne se regroupaient pas...Il se concentra alors sur ce point. Un mois plus tard, il maîtrisait sa propre technique. Il ne pouvait pas l'utiliser plus qu'une fois par jour à son niveau car elle dépensait tout son chakra. Mais il savait qu'en augmentant ses capacités, il pourrait en faire plus.

Puis, il aimait aussi faire souffrir les gens. Donc la technique du Kizendan n'était pas tout à fait propice pour cela. Vue qu'elle consistait à tuer vite et sans douleur. Il pensait à ce qu'il pourrait faire. Un jours, lorsqu'il s'en attendait le moin, il eu une idée. Il venait de mettre son repas au four et c'est ce qui lui mit la puce à l'oreille. Pourquoi ne pas inventer un fourneau de chakra? Alors, pendant les jours qui suivirent, il mis au point la théorie de sa nouvelle technique. Il avait pensé faire une sphère de feu qui apparait autour de la victime. Il serait donc impossible d'en sortir car il y aurait une couche de chakra à l'intérieur du dôme ainsi qu'à l'extérieur, empêchant toute attaque d'atteindre les flammes qui se trouvent entre les couches de chakra. La victime qui repose sur la couche de chakra mourra alors grillé par la chaleur. Vue que le chakra augementerait rapidement la température à l'intérieur, il souffrirait vraiment beaucoup. Comme prévu, il réalisa sa technique au bout de quelques mois. Il avait testé son efficasité sur des animaux. Des chiens, des chats...tout ce qui lui tombait sous la main. Cela le faisait rire bien entendu mais il savait que ce serait encore plus plaisant sur un humain.

Puis un jour où il s’entraînait dans les plaines d’Oto, il remarqua qu’il était trop facile pour lui de réussir ses entraînements et que ses techniques étaient trop faibles. Sachant très bien qu'Oto ne lui apporterait aucune puissance à partir de maintenant, il prit initiative de partir vers un autre pays et de continuer sa vie là bas. Comme sa mère l'avait fait. Deplus, il avait appris à combattre les pouvoir du son, étant la force principale d’Oto et savait qu’il ne pourrait plus rien apprendre là bas. Donc, il parti vers Suna en quête de puissance. Les deux pays étant ennemis, il ne croyait pas pouvoir entrer les portes.

Il arriva au pays du vent et demanda pour entrer, une longue conversation s’en suivit et finalement, il donna un pot de vin au garde des portes pour qu’il appel Kazekage. Il s’en foutait évidemment, il ne voulait que la permission d’entrer pour pouvoir recommencer sa vie. Cependant, Kazekage fit preuve de générosité ainsi que de bonté envers lui, elle lui avait même fait preuve d'une confiance énorme en le prenant sous son aîle...Il avait faire de lui son apprenti. Depuis se jour, Kaike changeait. Il devenait de plus en plus gentil avec les autres. Son attention et son affection grandissait à chaque jours. Toutes les qualités humaines se développèrent chez lui. Il était maintenant attentif, affectif, gentil, protecteur, sociable, agréable, honnête, enfin, il en avait beaucoup. Le seul problème était que son double démoniaque était toujours en lui. Il n'avait pas réussi à se débarasser de ce dernier. Cette même personnalité qu'il avait adopté lorsqu'il avait vécu à Oto. Il voulait s'en débarasser vue qu'il était maintenant un ninja de Suna. C'est pour cette raison qu'il faisait son maximum pour ne pas faire ressortir son double...

Dix-sept ans...Kaike développa un laboratoire dans sa chambre que son sensei lui avait offert. Aussi, avec son accord. Il ne faisait plus rien en cachette. Il ne voulait pas se faire passer pour un traître. Il aimait plus que tout au monde son nouveau village. Il le protègerait même au coût de sa propre vie...Chose qu'il n'aurait jamais fait auparavent. Dans son laboratoire il faisait pousser des plantes médicinales ainsi que des plantes hautement toxique pour la fabrication de ses poisons et la confection de médicaments de combat. Telle les pillules des soldats et des pillules coagulantes. Enfin, toutes sortes de médicaments! Il était un herboriste accompli. La chambre était complètement noire et seul des lumières étaient présente pour faire pousser les plantes. Il avait aussi des cages de verre contenant des serpents venimeux. Leur venins pouvant faire de parfait poisons. Il y avait des instruments d’alchimie un peu partout mais bon. Peu de temps plus tard, il fut nommé Juunin spécial. Étant bon dans presque tout les domaines ninjas, surtout en matière de torture mentale et de torture physique. Il était donc devenu Juunin en charge des intérogatoires, de torture et d'infiltration ennemie. Il en était très fier. Il n’était plus le Kaike qu’il était à Oto, même si il exerçait toujours un certain style de cruauté. Mais, seulement lorsqu'il torturait les ennemis. Car plus jamais il ne serait le ninja qu'il était à Oto. Il est, le Kaike version Original.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kaike Michinage   Jeu 26 Mar - 1:16

Les Techniques de bases des ninjas (étudiant)
Spoiler:
 


Nom : Kasai bunshin no jutsu (Le clone embrasé)
Description : Créé un ou plusieurs clones consistants à partir de flammes. Le chakra est séparé dans tout les clones.

Nom: Haisekish
Traduction: Le nuage de cendre
Description: Le ninja souffle et crée un énorme nuage de cendre qui fait suffoquer quiconque respire.

Nom : Katon, Hasekishô
Traduction : Katon, Nuage de feu
Description : Ce ninjutsu consiste à concentrer son chakra dans ses poumons, puis à expulser un nuage de cendre par la bouche qui enveloppera l'adversaire. Ce nuage pourra ensuite permettre à celui qui l'utilise de le faire enflammer d'un claquement de ses dents. Le ninja utilisant ce Katon pourra embraser le nuage afin de le faire exploser. Cette technique est comparable au Katon Haisekish no Jutsu mais cette technique peux s'embraser au lieu d'étouffer l'ennemi.

Nom: Katon, Hotarubi no jutsu
Traduction: Lucioles ardantes
Description: Après une attaque katon, les particules de feu qui se détachent du lot se transforment en petites lucioles qui s'approchent de l'adversaire en restant en suspension dans l'air autour de ce dernier, les lucioles peuvent faire une explosion lumineuse très aveuglante à la moindre onde de chakra de l'adversaire ou d'une commande de l'utilisateur. Les petites explosions lumineuses provoquent de très faible dégât.

Nom: Tsajuun no jutsu
Traduction: Sphère rouge de chakra
Description : Une sphère de feu qui apparait autour de la victime. Il est impossible d'en sortir car il y as une couche de chakra à l'intérieur de la sphère ainsi qu'à l'extérieur, empêchant toute attaque d'atteindre les flammes qui se trouvent entre les couches de chakra. La victime qui repose sur la couche de chakra mourra alors grillé par la chaleur si elle ne réussi pas à se sortir de la sphère à temps (agi comme un fourneau) Cette techniques à vraiment beaucoup points faibles, seulement il faut savoir les trouver. Donc en réalité nous pouvons en sortir, cependant, elle n'en donne pas l'impression.

Nom: Kizendan
Traduction: Kizendan
Description: Cette technique Katon extrèmement rare. L'utilisateur concentre son chakra Katon dans sa main et le fait sortir par tout les pores de celle si. En sortant de la peau de l'utilisateur, le Kizendan se regroupera en plusieurs filains de flammes extrèmement brulant. Ces mêmes filains danseront dans tout les sences autour du point central de la technique, soit la paume. Il porte aussi comme surnom: la flamme sifflante. Pour une seul et unique raison. Lorsque le chakra sors de la peau du ninja, il produit un son très reconaissable. On pourrais jurer que c'est le son produit est celui d'un sifflement. Pourtant, ce sifflement est nullement humain car il est beaucoup trop aigu. Cette technique est une technique qui dois être porté sur un coup directe, donc de taijutsu. Cependant, l'utilisateur peux le faire courir sur une arme mais cela lui coute beaucoup plus de chakra. Cette technique peux fendre une pierre en deux très facilement.

Nom: Ninpo Kyouka Sai
Traduction: Art ninja, découpage maximum
Description: Le ninja fait s'élever une illusion sur son ennemi, ce qui lui fais croire qu'un tourbillon de fleurs se produit autour de lui ( l'utilisateur ce transforme en fleurs par illusion ce qui le rend invisible pour l'ennemie ). Ces fleurs attaquent ensuite l'adversaire de toutes parts ( l'utilisateur pour tranché avec un kunai l'ennemie alors que celui ci crois que ce son les fleurs qui le tranche ). Ce genjutsu peut être facilement détourné par un Kai cependant, plus le ninja est de haut niveau, plus cette technique est dure à contrer.

Nom: Genjutsu Daigonta no jutsu
Traduction: Le labyrinthe sans fin
Description: La victime pris de ce genjutsu se voit emprisonné dans un labyrinthe dans lequel il ne peux plus sortir. Le paysage dans lequel il était n'est plus le même. Aussi, il ne peux sauter par dessus les murs car ils grandissent à chaque essai de saut. Il ne peux pas détruire les murs car ils se reforment instantanément.

Nom: Shunshin no Jutsu
Traduction: Technique de Déplacement Instantané
Description: Ceci permet de se déplacer extrèmement rapidement. Presque invisible à l'oeil nu. Cette technique permet de surprendre un ennemi lors d'un combat ou d'esquiver une attaque. La technique ne fait pas disparaitre la personne pour la faire ré-aparaitre plus loin, mais c'est bien un mouvement extrèmement rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kaike Michinage   Aujourd'hui à 18:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaike Michinage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Hors RP :: Présentations :: Présentations refusées-
Sauter vers: