Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 _-¤ Hyûga Tanio¤-_ [ En construction ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tanio Hyûga
Chuunin
Chuunin


Nombre de messages : 241
Age : 24
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: _-¤ Hyûga Tanio¤-_ [ En construction ]   Mar 10 Mar - 23:27

Nom : Hyûga

Prénom : Tanio

Age : 17 ans

Grade : Chunin

Village : Deserteur

Histoire :
Introduction
En regardant le ciel, à première vu on pouvait facilement deviner que les prochaines heures n'allaient pas vraiment être tranquilles, et c'est par un bruit de tonnerre que le ciel décida de renforcer cette hypothèse. Konoha était désert à cette heure ci, la tempête prévu pour la prochaine nuit n'allait pas tarder à ensevelir le village, une tempête assez violente selon les gardes frontière. Mis à part ce coup de tonnerre, le silence régnait en maitre, un silence angoissant, terrifiant ... Face à lui, le plus courageux des hommes ne pourrait pas garder sa sérénité plus de quelques minutes à peine. La plupart des habitations étaient barricadées afin de pouvoir surmonter cette perturbation, l'hopital était sécurisé par des Anbu créant une barrière de protection autour de celui ci, la tour de l'hokage semblait également en être recouverte et mis à part ces points vitaux pour le village, le reste n'avait que pour protection des planches en bois et des briques bien collées entre elles. Non loin du centre ville l'Hokage actuel effectué une dernière ronde dans les rue de Konoha afin de s'assurer qu'aucun villageois ne soit dehors en danger. Les plus riches restaient chez eux pouvant assurer leur propre sécurité dans leur logement, les plus pauvres avaient étaient reconduit dans les galerie de la montagne de portrait des Hokage accompagnés de ninja de bas niveau tel que les genins.
Non loin du centre ville, une batisse, un manoir pour être plus exacte, ne semblait pas vraiment faire attention à ce danger grandissant. En fait on pourrait dire que ce manoir était le seul endroit animé de tout le village brisant avec efficacité le calme persistant. Ce manoir était plus connut sous le nom de " manoir des Hyûga ", celui de la branche principale en tout cas. Plusieurs femmes courraient dans les couloirs apportant bassines, serviettes chaudes et quelques herbes médicinales. Toutes partaient dans diverses pièce du domaine, mais elles finissaient toutes par revenir au même endroit, la chambre ... Une femme était allongé dans un lit avec à son chevet un homme d'une trentaine d'année. Leur particularité étaient qu'ils avaient des yeux blanc quelque peu effrayant. La femme ne semblait pas vraiment en bon état, à dire vrai elle souffrait. Son visage déformé et ses multiples cris de douleurs en étaient la preuve, elle souffrait bel et bien et pourtant elle semblait heureuse. C'était quelque peu bizarre au premier abord, mais en réalité cette Hyûga était en train d'accoucher, d'ailleurs c'est ce qu'elle fit et c'est en un cris de révolte, oui révolte contre la douleur, qu'une enfant naquit. C'est alors que la douleur laissa place au pur bonheur, un bonheur partager entre celle ci et l'homme à son chevet qui maintenant tenait son fils dans ses bras. Un fils qui plus tard était voué à une grande destiné, celle d'un Hyûga de la famille principale, celle d'un homme ... Il pleura, il venait d'être arraché à un monde agréable, calme, paisible, il ne se sentait plus en sécurité... En réalité, un Homme meurt deux fois dans sa vie; la dernière et la mort de l'ame et du corps, alors que la première est l'adieu du néant car c'est bel et bien du néant que la vie provient et c'est bel et bien au néant qu'elle se termine. Une naissance est donc comparable à une mort pour le nouveau né et c'est ce que ressentit ce jeune enfant. Preuve que l'Homme est cruel, l'homme devant lui était en train de se réjouir de sa mort, il rigolait aux éclats regarda sa femme et lui choisit un nom. Comme si un simple mot appelé "nom" pourrait le rassurer, comme ci une chose si simple pourrait lui redonner sa vie. Tanio, ces 5 lettres resteraient gravé comme étant celles qui le représentent ...

Chapitre 1: La rencontre
Cinq ans à peine et le jeune Hyûga sortait tout seul dans les rues de Konoha, enfin tout seul était un bien grand mot, à vrai dire il était tout de même surveiller par un ninja engagé spécialement. Pourquoi ? Et bien un HYUGA seul dans les rues, sans surveillance = kidnaping et rançon pour le clan, sans compter le fait qu'il ne soit pas forçément en vie lors de sa libération. Bref, comme à son habitude il partait au centre ville en passant par le marcher, voir toutes ces choses à vendre l'émerveillait, puis partait dans une rue à coté de l'académie de ninja. A chaque fois il s'attardait devant le portail et rêvait de toutes ces aventures qu'il pourrait vivre si il passait le diplome. Mais le temps n'était pas encore venu, il était bien trop jeune pour espérer y entrer, d'ailleurs si il voulait y aller, il devrait d'abord réussir à maitriser le Byakugan, chose difficile... Alors à chaque fois, il se contentait d'admirer les excercices de lancer de shuriken puis continuer son chemin. Ensuie il s'arrêtait à coté d'un petit parc et restait couché pendant des heures rêvant d'une autre vie plus trépidante, plus exitante. Puis comme à chaque fois une bande de gamin plus agés que lui venait le voir, le frappaient et l'insultait le traitant de monstre, de zombie et de tas d'autres choses tout ça à cause de ses yeux... Il en voulait à ses parents, pourquoi était t_il né avec cette différence, pourquoi ? En tout cas cette fois ci les insultes furent plus virulente, plus méchante et bien plus blessante. Tanio essayait de ne pas faire attention, mais ils touchaient bien trop de point sensible et il se mit à pleurer. Encore une fois Tanio était témoin de la méchanceté de l'Homme, de cette partie maléfique présente en chacun... Il n'en pouvait plus, il pleurait écroulé au sol, et priait pour que tout cela se termine, quand tout à coup une rafale de vent assez puissante pour ébourrifer les cheveux du jeune Hyûga vint stopper les mouvements des gamins. Derrière eux un jeune garçon à la chevelure grise argenté comme celle de Tanio, sa chevelure était le sujet de moquerie préféré des autres Hyûga et enfants du village, apparut le visage calme et serein. Il s'avança vers eux mais ne leur dit rien, il se contenta juste de passer puis de s'arrêter au dessus du jeune enfant pleurant toutes les larmes de son corps. Là il s'accroupit, attrapa le col de celui ci et le gifla. Les gamins derrière eux rigolèrent de plus belle, quant à Tanio, il resta figé. En fait, il n'arrivait pas à pleurer, il venait de plonger son regard dans celui de son opposant et il était bien trop étonné d'y voir autant de compassion. Ce gamin à la chevelure argenté l'avait giflé, mais ce n'était pas de la méchanceté, non il voulait lui faire comprendre quelque chose. D'ailleurs il se retourna vers la petite troupe de crétin derrière lui et parla au jeune Hyûga, il dit ceci : << N'écoute pas ce qu'ils disent, un monstre ce n'est pas ce que tu es. De nous tous, ceux qui ressemblent le plus à une affreusité de la nature, c'est ces larbins incapable d'éprouver le moindre sentiment... C'est ce que mon père m'a enseigné, c'est ce qui se transmet dans la famille des Tsubasa ...>>
Bizarrement les enfant reculèrent en chuchotant " c'est un Tsubasa, il faut pas rester là " ou bien " Vite on devrait partir les gars ... " et c'est aussi rapidement que le vent qu'ils fuirent sans un mot loin des deux garçons... Ce ... Tsubasa se présenta comme étant Aïko, Aïko Tsubasa fils héritier du clan nommé "le clan du vent".

Chapitre 2: L'enlèvement
Les années passèrent et Tanio grandit. Cinq ans venaient de s'écouler et le village avait quelque peu changer. De nouvelles batissent avaient fait leur apparition et le village en entier avait été rénové ( les dégats assez conséquent cosé par le démon renard à 9 Queux quelques semaines aprés la naissance de Tanio étaient enfin réparés ) au plus grand plaisir de ses habitants. Le calme et la sérénité semblait raigner en maitre et rien ne pourrait briser cette magnifique ère de paix.
Au manoir du clan Hyûga tout était calme également, les arbres en fleur démontrait une saison printamnière naissante, et seul quelques bruit de coup déchirant l'air était audible. Dans le jardin deux jeunes garçon se faisaient face. Les deux se ressemblaient assez, leur chevelure blanche assez longue étaient attachées par un élastique. Leur démarche souple et gracieuse les rapprochaient encore plus, pourtant leur style de combat étaient différent. L'un utilisait la vitesse et semblait jouir de l'air qui l'entourait, quant à l'autre il préférait de loin restait immobile les yeux grand ouvert guettant chaque mouvement dangereux. Comme vous l'aurez deviné, ces deux jeunes gens n'étaient rien d'autre que Aïko Tsubasa et Tanio Hyûga. Des gouttes de sueur perlaient de leur jeune torse nu ( 10 ans ), jeune et pourtant déjà si développé. Les entrainements les avaient endurcit et pourtant les deux hommes qui depuis maintenant un moment les observait ne semblait pas convaincu. L'un d'eux était le père de Aïko, l'autre celui de Tanio. Les deux hommes étaient amis depuis maintenant plusieurs année et venait souvent à se voir afin de discuter "affaire". Leur enfant eux s'en fichait éperduement, la seule chose qui les préocupait était l'amusement et l'entrainement. Chaque jour ou presque ils se voyaient afin de parfaire leur technique de combat afin de pouvoir rentrer à l'académie. A 10 ans c'était un peu tard d'aprés certaine personnes du village, mais ils préféraient de loin rentrer en étant prêt que y aller en ne sachant rien faire. Tanio n'avait toujours pas découvert le Byakugan au grand désaroie de son père qui malgré ses paroles rassurantes était assez inquiet du manque de puissance de son fils. Certes il se battait bien mais le Jyuuken était un art difficile et il était impossible de le maitriser sans les arcanes du clan Hyûga. En moyenne un Hyûga justement s'ouvre au Byakugan à l'age de 7 ans, lui en avait 10 et rien ne laissait présager qu'un jour il le possèderait. Le Byakugan est acquis à la naissance, mais pour savoir l'utiliser il faut d'abord savoir l'activer contrairement aux Uchiwa qui eux doivent "découvrir" le sharingan.
Lorsque l'entrainement toucha à sa fin, Aiko et son père repartirent chez eux laissant Tanio seul avec son père. Comme à chaque fois le peu de conversation entre les deux homme était significatif du gène ressentit, et ce fut sa mère qui vint briser ce silence persistant.
Les jours passèrent et tous se ressemblaient. Les entrainements ne portaient leur fruit que pour Aiko qui évoluait sans cesse alors que Tanio lui stagnait au stade primitif de son clan. Sa souplesse et sa force n'étaient pas à négliger mais lors des combats il restait toujour une faille. Il perdait combat sur combat et avait droit à chaque échec au regard désaprobateur de son père.
Il ne perdit pas espoir, il ne voulait pas gacher la confiance qu'avaient les membres du clan, il ne voulais pas baffouer cette foi qu'ils avaient en lui. Il était voué à un grand avenir et il se devait de l'accomplir même si pour l'instant il ne savait pas vraiment à quoi il était voué. Les entrainements s'enchainèrent et à chaque fois Tanio échouait, l'intensité des exercices était tel qu'il fut contraint d'aller à l'hopital quelques jour. Ce qu'il ignorait c'est que ce séjour à l'hopital allait changer son mode de fonctionnement ainsi que sa vie.
Il faisait nuit noire et l'hôpital de Konoha était désert, seules quelques infirmières circulaient afin de surveiller l'état de santée des patients. Dans le cas de Tanio, elles passaient une fois toutes les demi heures.
Les douzes coups de minuit venaient de retentir et le jeune Hyûga commença à s'endormir, ses paupières closes ne lui permirent pas de voir l'homme au dessus de son lit. Celui ci effectua un jutsu et l'endormit.

Chapitre 3: La découverte
Il faisait sombre et une fraicheur humide frigorifiait l'héritier des Hyûga. Il était dans une pièce fermé sans aucune ouverture à part une porte, close évidemment... Devant lui un plateau avec un bol de nouille froide et un verre d'eau était déposé. A coté un papier avec écrit dessus " Mange ! ". A 10 ans nous n'avons pas les mêmes réactions qu'à 20, c'est pourquoi il ne ressentit pas ce sentiment de rejet que n'importe quel adulte aurait ressentir et qui l'aurait fait repousser le plateau. Il mangea et se délecta de chaque cuillère qu'il avalait puis essaya de se ressaisir. Il observa chaque recoin de la pièce à la recherche d'indice quant à sa position, le moindre petit détail était enregistré dans la mémoire de Tanio puis était traitée de sorte à ce que l'accumulation de connaissance lui permette de trouver une solution aux questions qu'il se posait. Depuis toujours il était habitué à guetter chaque mouvement autour de lui, tout simplement parce que pour atteindre le stade finale du Byakugan il fallait avoir un oeil infaillible. Sur le mur en face de lui des traits étaient gravés. A droite les traits étaient profond et assez long mais plus on partait vers la gauche plus ils devenait fin et difficile à distinguer. Cela signifier que le précédent prisonnier avait perdu ses forces peu à peu jusqu'à ce que mort s'en suive. Probablement parce que le kidnappeur ne lui donnait plus de nourriture. Triste fin... Pitoyable aussi. Bizarrement il n'avait pas peur, n'importe quel autre gamin de son age serait mortifié et n'aurait pas pensé à faire une analyse aussi complète sur son environnement, car grâce à ces petites choses qu"il avait remarqué, il savait maintenant qu'il était bel et bien prisonnier mais qu'en plus l'homme qui l'avait enlevé était quelqu'un de cruel et sans vergogne. Pourquoi ? Tout simplement parce que en y réfléchissant, pour que le prisonnier précédent meurt de faim en autant de temps, il avait sûrement dut avoir diminuer les doses petit à petit de sorte à ce que le pauvre homme meurt lentement de sa faim. Tanio n'avait pas à faire à un amateur également ... Le criminel vivait de ses kidnapping. Grâce à l'odeur de terre et à l'humidité présente dans la pièce on pouvait deviner que cette cellule était placé au dessus du niveau de la mer. L'humidité est omniprésente dans les endroits à ciel ouvert, la concentration molaire étant supérieur à l'extérieur, de plus cette odeur de terre mouillé pouvait provenir de la rosée matinale. Le fait que ce ne soit pas une "cave" prouvait que son kidnappeur n'avait pas besoin de se cacher. Tanio en déduisit également qu'il devait faire partit d'un pays ennemi à Konoha pour ne pas avoir à se cacher. D'ailleurs il était fort probable qu'il ne soit plus sur le territoire du pays du feu. En prenant en compte tout ces facteurs, il en conclut qu'il avait à faire à un kidnappeur professionnel traitant avec des chasseurs de prime, habitant au pays de la pluie dans une chaîne montagneuse... Il ferma les yeux quelques instants et tomba dans un sommeil profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-after-futur.forums-actif.net
Tanio Hyûga
Chuunin
Chuunin


Nombre de messages : 241
Age : 24
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: _-¤ Hyûga Tanio¤-_ [ En construction ]   Mer 27 Mai - 23:52

Chapitre 4: L'éveil
Un homme se tenait face à lui, une carrure fine d'une taille assez moyenne portant une blouse blanche. En le regardant, ça devait être un scientifique, probablement ... Il lui demanda de se lever, chose qu'il fit immédiatement, puis lorsqu'il lui eut enfin attaché les mains il le fit sortir à la grande stupéfaction de Tanio. Il pensait que comme ses prédécesseurs il resterait dans cette cellule jusqu'à sa mort. Aujourd'hui, au vu de son talent héréditaire ( qu'il n'arrivait toujours pas à contrôler ), il devait sûrement l'emmener au près d'un chasseur de prime afin de l'acheter. Mais non, le chemin fut long et les couloirs tortueux noirs et humides ... La superficie du bâtiment était vraiment impressionnante. Ils arrivèrent enfin dans une immense salle munit d'outils scientifiques et de machines diverses. Deux tubes remplis d'eau dans lesquels deux femmes était plongées gisait au milieu de la pièce. C'est en voyant cet endroit que Tanio comprit ce qu'il allait subir... Il allait être étudié afin de connaître le secret des Hyûga ! Tout d'un coup il essaya de se libérer. Ses mains liées, il ne pouvait pas se mouvoir à sa guise, mais il essaya tout de même de se défaire de ces menottes en métal pur. L'homme qui l'avait enlevé de sa cellule se retourna vers lui, puis le frappa d'un coup du revers de la main. Le jeune Hyûga cracha un filet de sang et s'écroula au sol. L'épuisement l'empêcher de rester debout après un coup pareil. Le scientifique le saisit par le col, le souleva et le coucha sur un lit. Le jeune Hyûga allait se débattre quand il reçut un petit coup du bout du doigt de la part de son agresseur et sans aucune raison il se retrouva paralysé. Le monde autour de lui marchait au ralentit, et lorsqu'une aiguille vint se planter juste en dessous de son oeil droit au niveau de la pommette, un petit cris de douleur s'échappa de sa bouche déjà entre_ouverte. Il commençait à ressentir de la difficulté à respirer, la panique s'empara de lui et bientôt il s'évanouirait. Il le savait, maintenant sa vie se résumerait à subir de multiples expériences ... Triste destin. Plusieurs fois il cria "au secours" intérieurement mais jamais personne ne vint. Il ferma les yeux, repensant à tous les moments qu'il avait passé jusqu'à maintenant, ses parents, sa famille, son ami Aïko . Son sang se glaça, l'énervement, la frustration et la peur montèrent en lui jusqu'à ce que tout à coup son subconscient lui dicta d'ouvrir les yeux. Chose qu'il fit et ce fut comme un déclic, une libération. Il sentit le sang circuler plus rapidement dans ses veines, son chakra augmenter puis sa vue ... Tout était différent, il voyait des sortes de filets bleue tout autour de lui. Le chakra ? Le bâtiment en était remplie mais ce n'était pas une masse compact, presque pas compact. Tout ce chakra émanait de plusieurs centaines d'Hommes ! Des ennemis ! Peu importe, il ne s'en souciait pas pour l'instant. Il dirigea son regard vers ses mains attachées et remarqua que ses menottes elles aussi étaient parcourues de chakra. Il se concentra et d'un mouvement minime des doigts fit exploser ses liens. Il se releva rapidement, la paralysie totalement dissipée par le chakra qui circulait en grande quantité dans son corps, puis tout en regardant son ennemi il se remémora les leçon de son père. Lorsqu'il lui avait expliqué le principe de du Jyuuken au cas ou un jour il pourrait utiliser son Byakugan. Il prit la position adéquate et frappa plusieurs fois le corps du scientifique qui sous la puissance des coups recula vers une barre en fer attaché à un des tubes contenants une femme et s'enfonça dans l'abdomen le corps étranger. " Merde " fut le dernier mot qu'il eut le temps de prononcer. Tanio se détendit, désactiva son Byakugan ... Un nouvel Hyûga venait de naître.

Chapitre 5: Sauvé
Plusieurs fois il s'était retourné de peur d'être suivit, jamais non jamais il reviendrait ici, quoi qu'il arrive même si il fallait lutter contre une horde de soldat, jamais il ne retournerait dans un endroit aussi malsain... Pour fuir du bâtiment, il avait utiliser son byakugan. D'ailleurs il avait repéré des centaines d'hommes, des expériences sûrement, ou peut être des soldats qui sait ? Tout ce qu'il avait pu retenir de cette aventure était le nom inscrit sur l'un des carnets du scientifique maintenant mort, "Orochimaru". Il ne le connaissait pas, mais jamais il n'oublierait ce nom car même si il ne savait rien de lui, il s'était rendu compte de la peur qu'il incitait.
Il arriva dehors, il faisait encore nuit et la lune aujourd'hui rousse éclairait la montagne sur laquelle la bâtisse était érigée. Il l'a descendit par le chemin principal ( il n'a que 10 ans et même si il a une capacité d'analyse peu commune il fait souvent des erreurs ... ) et par chance il ne croisa aucun ennemi. Il courut jusqu'à une rivière qui séparait le pays de la pluie et celui du feu. Un fois passé la frontière il ne serait pas encore sauvé, de nombreux hommes aimeraient s'emparer d'un jeune Hyûga... Il se retourna une dernière fois, le souvenir de ces deux femmes dans des tubes remplis d'eau lui revint en mémoire et il se jura que si un jour il en avait le pouvoir il reviendrait les sauver... Si elles étaient encore vivantes bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleach-after-futur.forums-actif.net
 
_-¤ Hyûga Tanio¤-_ [ En construction ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [construction de deck] personnage en un exemplaire
» [XL 2011] Construction zone et type de route
» Construction d'une école au Burkina Faso
» [Sets] Problème de construction pour le Dragon Kardas
» mes décors (en construction)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Hors RP :: Présentations-
Sauter vers: