Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Osez venir me déranger ! ( libre everybody )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 8 Mar - 14:04

Deidara finti par arriver au bout de plusieurs minutes de vol, après tout il n'avait que sa à faire ces temps ci : voler, voler, encore voler, attendre, s'ennuiyer... Tandis qu'il sentait qu'il se rapprochait de l'endroit voulu, il se leva de sur l'oiseau et sauta dans le vide : le sol se rapprochait de plus en plus violament, le vent faisait virevolter ses cheveux blond, son menteau laissait l'air s'engoufrer dans ce dernier, vu la chaleur qu'il faisait c'était assez agréable que de sentir du vent caresser son corps. Il allait heurter le sol d'ici quelques secondes, tout à coup l'oiseau apparut sous lui et stoppa sa chute désirait. Ils volaient très bas, le sol n'était qu'a quelques centimètres d'eux, le vent qu'ils créaient faisait soulever de la poussière abondament :

- Nous sommes enfin arrivé... hmrpf...

L'oiseau continuait sa folle course au travers les rôches, tout à coup il s'arréta, Deidara sauta de sur l'oiseau et vint se poser sur un cailloux. Il admirait le ciel paisible, quelques nuages passaient de temps à autres, mais rien de bien méchant : il n'allait li pleuvoir ni faire un sale temps. L'Akatsukien plongea ses deux dans ses sacs d'argiles, il en malaxa pendant un certains temps et attendit...

- Cet endroit est vide, on se fait chi** à bouffer du papier... hmrpf... Remarque on est pas loin du pays du feu, sa m'étonne pas... Tient tien, se serait intéressant que je passe voir Konoha, manière de faire péter deux ou trois batiment !....- instant de réflexion - non, il ne vaut mieu pas, je risqaue de m'apporter plus de problèmes que d'autres choses....

Tout à coup un oiseau vint se poser non loin de Deidara et de sa statuette en argile, tot à coup l'oiseau de l'Akatsukien ouvrit son bec et goba le véritable oiseau, ceci avec une extrème rapidité. Deidara rit un instant :

- Tout est vraiment minable ici, autant les animaux que les ninjas !

Il s'allongea sur sa rôche et regarda le ciel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Sam 14 Mar - 14:13

Kabuto avait passé une très mauvaise nuit, sans doute à cause de sa fusion avec Orochimaru. Peut-être ses pensées et ses rêves se mélangeaient-ils avec ceux de son ancien sempai. Toujours est-il qu'il s'était réveillé de nombreuses fois en sueur, haletant. Après la puissance, il découvrait les inconvénients du mélange de son corps avec celui d'Orochimaru... Son oeil gauche, par exemple, lui faisait de plus en plus mal. Lorsqu'il s'était réveillé au matin, son oeil supportait très mal la lumière, et il avait du effectuer plusieurs petits exercices d'adaptation à la luminosité ambiante afin de pouvoir se réveiller complètement. Tout ceci expliquait sa marche vers Oro en passant par la vallée de la fin : Il souhaitait récupérer certaines drogues dont il usait pour mieux dormir ou pour moins se fatiguer, et dont il ne pensait plus avoir besoin...

Le déserteur caressait la roche en marchant, sans se presser. Le paysage vu d'ici était magnifique. Soudain, un bruit sourd se fit entendre au-dessus de lui. Kabuto leva la tête et observa le plateau de pierre...


Kinobori no jutsu.

Il concentra son chakra dans ses pieds et bondit afin de saisir une saillie de la roche. Son pied frappa le mur et il se redressa au-dessus de la pierre, en se stabilisant grâce à son chakra. A quelques mètres de lui, un homme blond, vêtu d'un long manteau noir agrémenté de nuages rouges, l'observait. L'un de ses yeux était pourvu d'une sorte d'appareil cybernétique.

Akatsuki !

Kabuto eut un léger sourire nerveux. Deidara, nuke-nin d'Iwa. Il plongea instinctivement la main dans sa poche, et en retira une carte qu'il pressa afin de laisser couler un fin passage de chakra. Les informations concernant le ninja de l'Akatsuki apparurent. L'ancien ninja d'Oto les parcourut rapidement afin de se remémorer son style de combat, puis remis la carte dans sa poche. Il avanca, fâché de s'être mis à découvert si facilement.

"Bonjour..."

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Lun 16 Mar - 15:16

Une légère brise vint effleurer le visage de l'akatsukien, il regardait les quelques nuages qui osaient passer par ici, le soleil frappait le sol mais surtout il frappé le chapeau de paille de Deidara. ll se relav et s'adossa sur ses coudes, il vit qu'un homme lui adressait la parole, mais il ne s'agissait pas de 'nimporte qui : c'était Kabuto, le ninja que Sasori avait envoyé auprêt d'Orochimaru suite à un jutsu d'hypnose :

* Tient tien, mais que vient-il faire là ? Hrmpf... Je me le demande bien, en tout cas si il vient me chercher des poux dans la tête il est pas très doué... Quel abruti... *

Deidara le regarda un instant, il n'avait saisit pourquoi Kabuto se montrait poli mais surtout pourquoi il venait lui adresser la parole alors qu'ils n'aveitn rien à se dire ou rien de commun... L'Akatsukien se leva de sur son rôcher, il savait pertinament que Kabuto l'avait reconnu et que si quelque chose tournait mal il avait prévu quelques plans de secours... Il fixa un insant l'ex-sbire d'orochimaru, il hésita un moment avant de lui renvoyer sa salutation :

- Salut... Hrmpf...

Il mit une de ses amin dans son sac d'argile, on ne sait jamais : après tout Deidara savait qu'il n'allait pas tuer Kabuto pour rien, mais en revanche que désirait réellement le bras droit du sanin ? Lui il ne le savait pas et il vallait mieu qu'il reste sur ses gardes plutôt qu'il jour la carte du mec trop cool... L'oiseau d'argile qui était à quelques centimètres de Deidara regardait fixement Kabuto, il pourrait réagir si il son créteur était attaqué, enfin, tout était prévu en cas de danger ou de menace. Après un moment de silence où un blanc c'était formé, Deidara se rallongea et regarda le ciel, i lse dit que si Kabuto avait quelque chose à lui demander il le ferait, de plus jouer le sociable n'était pas dans ses manis et ce n'est pas aujourd'hui qu'il allait commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 22 Mar - 12:44

"Deidara."

Kabuto ne savait pas si Deidara était au courant de la fin de son obéissance envers Sasori. Il ne pouvait pas être au courant de sa désertion d'Oto, mais peut-être savait-il que Sasori n'avait plus d'emprise sur lui depuis longtemps. Il devait donc jouer la carte de la prudence. L'ancien bras droit d'Orochimaru s'avança d'un pas vers Deidara. Il lui adressa un vague sourire de politesse, puis ouvrit la bouche afin de lui dire quelque chose. Quand soudain...

"!!!"

Kabuto se retourna vivement. Un autre ninja approchait. Deidara l'avait certainement entendu aussi. Les deux déserteurs attendaient, sur leurs gardes...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Konan
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 105
Age : 21
Avertissement : Je te traquerais jusqu'à ton dernier souffle, mon mignon renard...
Elements : Nimpô, Manipulation des Origamis
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Ancien membre de l'Akatsuki
Déserteur de rang A
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 22 Mar - 16:14

Yami marchait tranquillement sur un petit chemin de terre qui serpentait entre les arbres. On entendait au loin le bruit sourd d’une cascade. Le paysage se faisait de plus en plus rocheux à mesure que le nuke-nin progressait. Yami sortit une petite balle bleue de sa poche et la lança plusieurs fois en l’air avant de la rattraper avec dextérité. Ainsi était sa façon de chasser son ennui en ces temps peu troublés. Son quotidien répétitif manquait douloureusement d’action, il se le répétait chaque jour. Mais comment remédier à cette tragédie ?
Un soleil agressif lui jetait ses puissants rayons en pleine figure, et ses yeux plissés diminuaient son champ de vision programmé nocturne. Supportant mal la chaleur, son humeur en était atteinte et il affichait une mine renfrognée. Attendant impatiemment que le lourd manteau de la nuit recouvre la vallée, les minutes lui semblaient interminables. De plus, cette série de souvenirs douloureux l’avait affaibli mentalement, et il n’en était que plus déstabilisé à devoir supporter la chaleur sous son long manteau noir.
Le relief changea peu à peu. Le chemin entamait une descente douce pour serpenter contre une falaise abrupte. Plus loin, le bruit assourdissant de la gigantesque cascade d’eau douce bourdonnait à ses oreilles. On apercevait les imposantes silhouettes des deux légendaires shinobis, le premier Hokage de Konoha et Madara Uchiwa, son plus grand rival. Deux reliques recouvertes de mousse et d’accrocs, signes du temps qui passe.
Yami continua sa route et amorça sa descende. Rien de tel qu’une petite promenade pour se changer les idées, pensa-t-il. Il observa le somptueux paysage naturel, et ce qu’il vit le fit s’arrêter brusquement. Le nuke-nin observa les deux shinobis qui se tenaient quelques mètres plus bas, sur la roche. L’un était couché façon « plage » et s’était relevé sur les coudes, sa cape noire aux nuages pourpres étalée autour de lui. L’autre, debout à quelques mètres du premier tenait une carte semblable à une carte à jouer dans sa main, et ses vêtements gris et violets se confondaient facilement avec le paysage. Tous deux avait tournés la tête vers Yami et attendaient sa réaction.
Celui-ci ne bougea pas. Un membre de l’Akatsuki et un ninja inconnu qui ne semblait pas se chercher des problèmes. Ils semblaient même se connaître.

On verra bien, il ne peut rien m’arriver de pire que ruminer mes pensées jours et nuits…
Yami se décida à continuer sa route et descendit au niveau des deux shinobis. Il reconnu la longue tignasse blonde caractéristique de Deidara, dont on lui avait parlé dans sa jeunesse. L’autre restait inconnu aux yeux de Yami, mais semblait plus vieux que Deidara. Yami sortit discrètement un kunai et mit ses mains derrière son dos pou le dissimuler. Il s’approcha prudemment et salua d’une voix sourde :

- Bonjour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Lun 23 Mar - 23:38

Deidara savait pertinament que Kabuto n'était plus, il y a de ça un très long moment, sous l'emprise de Sasori. En effet ce dernier lui avait annoncé le jour même où il l'apprit, Deidara savait odnc qu'il avait à faire à un Kabuto totalement maitre de ses pensées et de ses gestes. Plus les minutes passées, plus il trouvait la présence de cet homme ennuyante, d'ailleur ce dernier s'appretta à lui parler lorsqu'il fut comme coupé dans son élan : en effet un autre ninja approchait et contrairement au précédent, Deidara ne savait rien sur ce dernier. Comme de rien, il s'approcha et leur lanca un " bonjour "... L'Akkatsukien trouva cette situation d'un pathétique accablent, il ne répondit même pas... Il regarda un instant Kabuto et lui demanda vivement :

- Bien, que veux-tu Kabuto ? Que fais-tu ici ?

Il ne le regardait pas, le jeune blondinet fixait les nuages qui survolaient le ciel bleu azur, il se demandait bien ce que lui voulait ces deux ninjas qui apparement n'avait pas l'air de se connaitre : dans tous les cas si ils savaient qui ils étaient, Deidara ne voyait rien. Ses mains continuaient de mâcher l'argile blanche, il faisait cela discrètement, il trouva cela bien étrange et surtout très hasardeux le fait que deux ninjas se croisent sur la même route que Deidara : avait-il prévu une quelconque attaque ? Dans tous les cas si ils étaient venu se battre l'Akatsukien les serviraient comme il le faut et comme il sait le faire, il montrerait à ces jeunes présomptueux son art...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 29 Mar - 13:35

Kabuto vit arriver le déserteur d'un oeil sombre. Le moins de personnes possibles devait savoir qu'il était encore en vie, et surtout qu'il avait déserté Oto. L'espion remonta la capuche qui recouvrait sa tête et fixa le ninja. Nuke-nin de Kiri. Deidara demanda au déserteur d'Oto ce qu'il voulait. Kabuto ne répondit pas. Il jouait avec deux senbons pris dans sa sacoche.

"Je..."

Un haut-le-coeur. La vision de Kabuto s'embruma.

"J-Je..."

Un élan de puissance parcourut son corps, balayant l'hésitation de Kabuto. Son oeil gauche s'agrandit soudainement, brillant. Orochimaru fixa Yami. Son bras se tendit. Il avait du mal à manipuler le corps, plus petit que ses habituels. Les cellules de sa joue se mirent soudain à le brûler atrocement. Le Rizukage fronça les sourcils, ignorant la douleur.

"Ha Ha ! Pétrifiant, n'est-ce pas ?"

Orochimaru se passa la langue sur les lèvres. Sa pupille gauche, folle d'excitation, tremblait.

"PETRIFIANT !"

Un large sourire aux lèvres, il envoya les deux senbons vers Yami, visant le cou et le coeur...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Konan
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 105
Age : 21
Avertissement : Je te traquerais jusqu'à ton dernier souffle, mon mignon renard...
Elements : Nimpô, Manipulation des Origamis
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Ancien membre de l'Akatsuki
Déserteur de rang A
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 29 Mar - 14:40

Le nuke-nin avait malgré le danger l'esprit ailleurs. Depuis qu'il subissait de nombreux flash-back, il était préoccupé et ne parvenais pas à se concentrer sur le présent. Il entendit vaguement la voix du membre de l'Akatsuki, puis son regard se promena sur le paysage. La roche humide était parsemée de milliers de reflets, et donnaient à l'endroit un aspect paradisiaque. On aperçevait au loin un couple de colverts, dont les mouvements formaient une succesion de cercles parfait sur l'eau.
Yami se demanda pour la énième fois ce qu'il serait devenu si sa soeur était encore en vie. Serait-il devenu un ninja de Kiri fidèle au poste, et risquant continuellement sa vie pour son village ? Ou peut-être un sensei, veillant sur ses éleves comme ses propres enfants...? Et Atsuko, serait-elle devenu une kunoichi réputée pour son caractère de fer, et son calme infini ?
Qu'aurait-elle voulu ? Yami aurait voulu le savoir. Il aurait voulu lui reparler de nouveau, retrouver la sensation d'âme protectrice, veiller sur elle encore et toujours. On ne peut changer le passé.
Le changement d'attitude du ninja aux lunettes attira l'attention de Yami, et il observa avec étonnement la mutation du shinobi. Sans qu'il ne puisse le prévoir, celui-ci lanca avec une rapidité étonnante deux longue aiguilles dans sa direction, chacune ayant une trajectoire différente. Le nuke-nin observa les armes filer, et imagina la sensation qu'éprouvait ceux dont la vie les quittait. Ce n'était peut-être pas si terrible.
Au moment où les deux armes mortelles allaient se planter dans ses points vitaux, il prit sa décision et roula sur le côté pour esquiver. Une douleur aigu le transperça, et il mit du temps à se relever. Son épaule était profondément entaillé par l'une des deux aiguilles, et le sang perlait sur son long manteau noir.


. . .

Son moment d'hésitation devant la mort lui avait coûté cher. La douleur lui paralisait le bras, et chaque mouvement le faisait souffrir.
Yami releva la tête et fixa son agresseur, ne sachant que penser. La seule chose qu'il comprenait, c'est que celui-ci n'était, ou ne semblait pas être lui même. Ignoran les élancements que lui provoquait sa blessure, il dégaina deux kunai d'une main et quatre shurikens de l'autre. Le nuke-nin concentra son chakra et le projetta dans les armes, qui s'entourèrent d'un halo d'électricité. Puis il fit quelques pas sur le côté et lanca ses armes sur son adversaire, visant tous points vitaux. Le collier qu'il portait autour du coup était glaçé, aussi froid que la haine qui avait envahit son coeur depuis si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Dim 12 Avr - 13:16

Deidara se releva avec empressement, il monta vivement sur son oiseau qui décolla avec une vitesse folle. Une fois assez haut dans les airs il déclara avec argne et sadisme :

- Comment vous permettez-vous de vous battre devant moi !!!!!? Oser venir déranger l'inspiration d'un artiste va vous couter cher bande d'idiots ambulants !!!

Il fit sortir de ses mains l'argile qu'elles avaient au préalable mâché, il créa quatre petits oiseaux : des bombes de type C1. Il en jeta deux sur le premier combattant et les deux autres sur le second combattant, les oiseaux prirent vie et volèrent de leurs propre ailes, ils déscendirent du ciel assez rapidement et vinrent s'écraser sur les énemis de Deidara. Une fois qu'il constata que ses oeuvres étaient assez prêt des deux ninjas pour leur causer des dégats en explosant, il dit dans un murmure :

- Katsu...

Quatres explosions surgirent à l'unisson, relevant ainsi un petit nuage de fumée qui suffit à empêcher Deidara de voir ses adverssaire : les avait-il eut ? Il espèrait, même si le niveau de ces combattans suggérait l'inverse. Il replongea ses deux mains dans ses sacs d'argile et déscendit un peu afin de voir les deux ninjas, une légère brise dissipait le nuage de terre, laissant peu à peu un champ de vision correct à l'Akatsukien, d'ici quelques secondes il allait savoir si oui ou non il venait de toucher un des combattants avec ces chefs d'oeuvres de type C1, si cela n'avait pas suffit, il allait utiliser des bombes plus consistantes et plus ravageuses : après tout on osait déranger un artiste en pleine réflexion !!!

HRP : désolé pour avoir autant de temps à répondre, l'inspiration n'était pas là et d'autre choses on fait que... désolé encore >.< !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Mar 14 Avr - 11:34

En voyant les projectiles foncer sur lui, Kabuto composa rapidement plusieurs signes. Cependant, les armes allaient vite, leur aérodynamisme étant accru par l'électricité qui les parcourut...

Gokusha, Shiri-Zokeru...

Kabuto plaça ses paumes contre son torse, bras croisés, et fut violemment projeté en arrière. L'élan l'envoya suffisamment sur le côté pour éviter tous les kunais. A sa grande surprise, l'un des shurikens décrivit un arc de cercle et fonça sur lui, venant se planter dans l'un de ses bras qui protégeait son coeur.

Ha !

Il serra les dents, partant toujours en arrière à une grande vitesse. Concentrant son chakra dans ses pieds, il réussit à basculer son corps en avant pour stopper sa course en accrochant une pierre. Il sauta pour se remettre droit, et sentit son bras droit lui envoyer des élancements de douleur. Soudain, quatre explosions se produisirent à quelques mètres de lui. Des notes explosives ? Il leva la tête. Deidara était sur son oiseau de malheur. Kabuto se jeta à terre, se cachant sous un plateau de pierre. Il préférait se faire passer pour mort plutôt qu'affronter directement le membre de l'Akatsuki. Déjà le nuke-nin se relevait-il des charges. Sans doute avait-il pu éviter en partie les explosions le visant. L'ancien serviteur d'Orochimaru se concentra sur le soin de sa blessure au bras, priant pour que Deidara ne l'ait pas vu se planquer...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Konan
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 105
Age : 21
Avertissement : Je te traquerais jusqu'à ton dernier souffle, mon mignon renard...
Elements : Nimpô, Manipulation des Origamis
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Ancien membre de l'Akatsuki
Déserteur de rang A
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Jeu 16 Avr - 20:36

La respiration rauque, Yami se tenait à un mètre environ de ses deux adversaires, la main serrée sur son épaule sanglante. Il leva les yeux et constata l’état des dégâts causés par ses armes imprégnées de chakra. Le ninja aux lunettes se projeta en arrière et pu éviter les lames, mais l’une d’elle parvint à se planter dans son bras. Yami eu un sourire sans joie et se redressa.
Soudain épris de colère, Deidara décida de s’envoler sur l’un de ses oiseaux blanchâtres aux yeux inexpressifs. Sentant l’embrouille arriver, le nuke-nin suivit le volatile des yeux, méfiant. Deux objets de taille étrangement petite tombèrent du haut des nuages, et Yami ne parvint pas à les identifier dans leur course folle vers la terre. Tout ce qu’il constatait, c’est que l’une d’elle était bien partie pour lui tomber dessus. Ne connaissant rien aux techniques du membre de l’Akatsuki, il ne fit qu’un léger saut en arrière, histoire de bien voir l’étrange objet tomber. L’explosion retentit avant qu’il ne puisse faire un geste. Mettant rapidement ses deux bras en bouclier devant son visage, il fut projeté en arrière et sentit la chaleur de l’explosion roussir ses vêtements. Il percuta la paroi de la falaise et sentit un craquement dans son dos. Le manque d’exercice lui coûtait cher, pensa-t-il amèrement. Tombant à genoux, il se réceptionna avec ses mains et se releva en serrant les dents. L’argile pouvait donc exploser à distance, et cela devait être l’atout principal des techniques de Deidara. Cependant, il était impossible de l’attaquer à une hauteur pareille, le membre de l’Akatsuki était bien intouchable. Yami reporta donc son attention sur l’autre adversaire. La fumée provoquée par l’explosion ne s’était pas totalement dissipée, mais le nuke-nin constata que l’autre ninja s’était caché à la vue de Deidara. Etait-il mal en point au point de battre en retraite ? Yami en doutait. Il longea la paroi, une douleur lui parcourant la colonne vertébrale comme un serpent vicieux, et observa les alentours. Il se sentait à découvert et vulnérable, et son cœur battait étrangement vite malgré son tempérament si calme. Profitait-il de ses derniers instants pour battre plus fort que jamais ? Yami porta une main à sa poitrine et sentit les battements à travers ses vêtements, et vint toucher du bout des doigts le pendentif qu’il connaissait si bien.

Tu vis encore dans le passé, Yami-kun…Oublie moi et regarde devant toi...
Yami ferma les yeux. Vivre dans le passé ? Peut-être, oui. Peut-être qu’il ne fallait pas s’abandonner soi même…Mais il était trop tard, trop tard pour changer.

[Pas très motivée à Rp, désolée pour ce post creux ^^" Je ne peux pas faire grand chose pour l'instant, il faut dire Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Jeu 23 Avr - 19:45

Les explosions avaient retentit et le nuage de fumée avait totalement disparu et il voyait clairement le sol, seulement il n'appercevais plus Kabuto, seul l'autre ninja était à découvert, allongé, pensif semblait-il... Deidara esquissa un large sourire mais sa priorité pour le moment n'était pas cet homme mais plutôt le petit sbire d'Orochimaru qui avait commencait les offensives : lui, lui il allait lui faire passer un salle quart d'heure.
Il sortit ses mains de ses sacs d'argiles et les positionna de manière à ce qu'elles soient parallèle au sol, la paume vers la terre : deux large pythons en sortirent et tombèrent comme une me** au sol, ils s'enfoncèrent dans ce dernier devenant ainsi invisible aux yeux de Kabuto et de l'autre homme. Il geula un bon coup pour Kabuto :


- Allé salle vipère !!! Sort de ta cachette et montre toi !! Je n'aime pas jouer à cache-cache... hrmpf...

Il replongea ses mains dans ses sacs d'argile, il les ressortit et mâcha pendant un long moment cette fameuse argile qui lui était tant utile. Il jeta vite fait un regard vers l'autre homme en mauvaise position : Deidara pouvait le tuer très facilement, mais à quoi cela l'avancerait ? Il ne s'agit que d'un simple déserteur sans réel but fixe, du moins c'est ce que pensait l'Akatsukien.

Son oiseau déscendit un peu afin qu'il puisse mieu voir le champ de bataille, peut être que le petit Kabuto n'était pas si bien cachait que ça et qu'il allait pouvoir le débusquer sans trop de difficulté... Malheureusement ce ne fut pas le cas, le sbire d'Orochimaru s'était bien planqué afin d'assurer ses arrière, mais Deidara se posait une question : pourquoi avoir attaquer l'homme sans raisons valable ? De plus Kabuto avait eut un drôle de comporotement avant de porter son attaque, que lui était-il arrivé ? Orochimaru aurait-il procédé à quelques expériences râtés sur son bras-droit tant aimé ? Peut être, en tout cas cela ne choquerait pas le blondinet. Mais l'heure n'était pas à savoir pourquoi avait-il réagit comme ça, mais il fallait le trouver chose plus aisé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Ven 24 Avr - 23:51

Le membre de l'Akatsuki ne semblait pas vouloir s'occuper du déserteur. Cela ne plaisait pas beaucoup à l'ancien serviteur d'Orochimaru. Il devait rester discret. L'homme aux cheveux noirs ne devait pas s'en sortir. Et puis, le cadavre d'un ninja pourrait lui servir. La science était quelque chose de fabuleux. De toujours tentant. Il en était presque à regretter d'avoir détruit le laboratoire d'Oto.

S'il ne voulait pas être découvert, son champ d'action se trouvait réduit. Il plongea la main dans une petite poche située à l'intérieur de sa toge d'espion et en sortit plusieurs aiguilles. Deidara était à un mètre au-dessus de lui. Kabuto devait s'appliquer.
Il se montra à découvert, la tête dépassant de son plateau de pierre, et envoya jaillir ses aiguilles vers le membre de l'Akatsuki, visant le cœur, le cou et l'estomac. Il composa ensuite un signe et disparut du champ de vision des ninjas.

A présent camouflé, Kabuto sortit avec empressement de sa cachette afin de ne pas se faire tuer par Deidara. Il s'approcha du déserteur, et lui confia à l'oreille :


"Si tu n'as pas de raison de vivre, ne vis pas. Tu continues à te faire du mal."

Bien qu'il ne pouvait le voir, Kabuto sourit. La technique du camouflage lui permettrait de prendre la poudre d'escampette, avec si possible le cadavre de l'homme...

[ Désolé, post franchement stérile u_u j'ai hâte d'être à la v2 ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Konan
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 105
Age : 21
Avertissement : Je te traquerais jusqu'à ton dernier souffle, mon mignon renard...
Elements : Nimpô, Manipulation des Origamis
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Ancien membre de l'Akatsuki
Déserteur de rang A
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Lun 27 Avr - 19:42

La vie est en vérité une chose si simple. On naît, on meurt. On existe et on disparaît, et on ne peut en aucun cas ni changer le passé, ni échapper à la mort. La petitesse de l’existence est telle que quand l’être vivant sait qu’un jour il mourra, il essaye d’imaginer autre chose. La mort est une chose que le nouveau-né n’accepte pas. On croit que le simple fait d’exister nous rend unique, et que l’ont peut changer le monde. Et, lorsqu’on plonge dans les ténèbres, on a la conviction que quelque part, un autre monde nous accueillera et pourra nous rendre encore plus unique que nous l’étions déjà. C’est l’ironie du sort. L’être humain se croit doté d’une intelligence illimité, d’un savoir hors du commun, d’une connaissance de l’existence de chacun. Et le simple fait de devoir disparaître le terrifie, car un tel état d’esprit qu’est le sien ne peut être oublié, ignoré. Alors, la défense de son existence entre en jeu. Lorsqu’on se croit en danger, par peur de la souffrance et de l’inconnu, on s’accroche désespérément à une seule chose, une chose qui nous obsède l’esprit et qui nous manipule. Sa propre survie.
Mais en réalité, rares sont les personnes qui savent le pourquoi de leur existence. Sans chercher plus loin, on se contente de survivre, car on a décidé que notre passage sur Terre serait unique. Ah, elle est belle, la volonté de l’être humain. Rendre le monde meilleur, se rendre meilleur soit-même, et en aucun cas se laisser distancer par la mort.
Yami avait été un garçon comme les autres. Le même état d’esprit, la même soif de pouvoir, le même amour pour sa famille. Il avait grandi entouré de chaleur humaine, d’encouragement et d’amitié. Il avait connu la souffrance, la perte d’un être aimé. Il avait vécu le désir de vengeance, celle qui rend aveugle et qui nous fait faire n’importe quoi. Il avait subi le déshonneur et la honte, le rejet de soi-même et de son entourage. Son cœur s’était brisé, et la seule façon d’apaiser sa douleur était de partir. Partir loin. Mais pour aller où ? Puis il avait connu le doute, la peur, le sentiment d’abandon et une effroyable solitude. Parcourir un chemin sans but, les miettes de son cœur picoré par le temps. Il avait connu la gloire d’un combat gagné, le plaisir de tuer, la satisfaction de son pouvoir. Mais cela n’avait pas duré longtemps.
Vivre l’instant présent et profiter de la vie. Une phrase tant répétée par les aînés, pour qu’on ne fasse pas la même erreur qu’eux. Mais aucun n’y parvenait. Yami avait échoué dans sa quête du bonheur. Il avait perdu la notion du temps, son esprit fermé se noyant dans les souvenirs. La perte d’un être aimé l’avait détruit de l’intérieur. Il avait ruminé des bribes de son passé, culpabilisé sur le destin funeste de sa sœur, et du sien. Il avait longtemps désiré revenir en arrière, et empêcher Atsuko de partir en mission. La vie aurait sans doute été plus douce. Ou peut-être pas. Le monde tel qui l’était aujourd’hui semblait avoir perdu la notion de bonheur. Les guerres et les meurtres s’enchaînaient, de générations en générations. L’existence même de l’être humain était en train de s’auto détruire.
Yami n’était pas vraiment un pacifiste. Malgré une douce enfance, il avait toujours eu le goût au combat, et à l’acquisition d’une puissance grandissante. Une puissance qui finalement était infime, si petite comparé à la cruauté de la vie. Et, puisque la mort était inévitable, sa propre survie ne l’intéressait plus. Allait-il continuer à tuer et errer sans but, sans rêves ? Non, il ne le voulait pas. Toutes ces années futures ponctuées de blessures, d’un esprit embué, d’un cœur brisé et emplit de haine. Personne ne voulait vivre cela. Yami n’avait pas trouvé le bonheur, c’était ainsi. Il fallait s’en retourner, maintenant. Et peut-être retenter sa chance, dans un autre univers. Un univers meilleurs, ça il l’espérait.

L’Akatsukien était toujours perché sur son oiseau blanchâtre. D’après ses paroles, il semblait porter une haine farouche envers le ninja aux lunettes. Positionnant ses mains parallèlement au sol, il créa deux longs serpents d’argile qui tombèrent en chute libre sur le sol. Etant éloigné de lui, Yami ne vit pas où ils avaient atterrit. Mais cela l’importait peu. Il se redressa et ignora la douleur musculaire de son dos, ajouté à l’élancement de son bras. Le sang coulait abondamment. Il eut l’idée de faire un garot pour arrêter l’émoragie. Alors qui lâchait l’étreinte de sa main sur sa plaie, il entendit une voix qui murmura à son oreille :


"Si tu n'as pas de raison de vivre, ne vis pas. Tu continues à te faire du mal."

Yami ne put s’empêcher de rire doucement. Quelle étrange réplique. Son interlocuteur binoclard avait-il réellement une raison de vivre, lui ? Bien sûr, la puissance obsédant son esprit le rendait supérieur. Et il voulait se charger de guider la mort vers le nuke-nin. Yami réfléchit un instant. Quel droit avait-il pour ainsi prendre la place de la créature à la cape noire, voulait-il lui arracher sa longue faux sanglante des mains et s’occuper lui-même du destin des mortels ? Aucun. Yami ne pouvait contrôler son existence, mais il ne lui donnerai pas l’occasion de lui prendre sa vie.
Sans se retourner, il répondit d’une voix calme :


« Une raison de vivre ? Oh non, bien sûr que je n’en ai pas. Toi non plus. Pourtant nous avons tous le même privilège si simple, celui de vivre. Ma vie n’a pas été des meilleures, mais je ne t’ai pas demandé d’y mettre fin. »


Yami savait qu’il était inutile de demander cela. Le ninja à lunettes pouvait, voulait le tuer, de toutes manières. Cependant, une pensée venait de germer dans l’esprit de Yami. La seule personne qui pouvait le réduire au silence, la seule méritant vraiment cet acte, ce n’était d’autre que lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deidara
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 17
Age : 24
Elements : Doton
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Akatsuki
Date d'inscription : 25/02/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Mar 28 Avr - 19:33

Deidara comprit vite que ce satané Kabuto préparait quelque chose en contre attaque, d'ailleur il ne tarda pas à voir l'attaque très guidé et très précise du sbire d'Orochimaru : il lui lanca trois senbons qui allaient se planter dans des points vitaux de l'Akatsukien, il fallait agir et éviter à tout prix ses trois attaques aux conséquences si terrible. Pour cela il eut une idée farouche, au moment où les senbons allaient le transpercer il releva son oiseau blanc qui reçu les trois senbons en pleine poitrine : ainsi il évitait l'attaque et pouvait contre-attaquer imméditament. Seulement au moment l'oiseau reçu les senbons, il ne se doutait pas que ces derniers allait traverser son oiseaux, heureusement pour lui seul un senbon vint lui errafler la joue gauche, prit d'un excé de colère il chercha Kabuto :mais ne le voyait pas, la rage montant de plus en plus il décida de tout faire exploser :

- Rhaa !... Tu vas voir salle vermine !! Je vais te faire exploser !

Les serpents qu'il y avait sous terre était des bombes de type C2 de part leur grandeur, Deidara fit un signe de main et les serpents explosèrent sous terre, relevant des roches et de la poussière encore plus qu'avant, tout personne se trouvant dans un périmètre de 150 mètres subirait aux moins quelques dégats. Des rôches volaient, d'ailleur il faillit même se faire toucher par un de ces satané cailloux :

- Quel c** !! Voilà que cela joue contre moi mes propores attaques !

Afin d'éviter d'autres éventuelles attaques provenant des rôchers ou de Kabuto il jugea mieu de montrer d'avantage dans l'air, à présent il était très haut, donc difficile à atteindre... Il plongea ses deux mains dans ses sacs, encore une fois, et remarqua qu'il devait faire attention car il n'en avait plus beaucoup, mais cette fois ci l'attaque allaient tout détruire, il allait en finir une bonne fois pour toute :

- Si je peux pas te voir, alors je ferais tout exposer pour être sûr que je t'aurais... hrmpf...

Il soupira mais resta sur ses gardes, s'attendant à une éventuelle attaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Sam 16 Mai - 12:20

Deux explosions presque simultanées se produisirent. Kabuto fut violemment projeté par le souffle des bombes, et sa technique de camouflage disparut soudainement. Il était assez loin du déserteur et de Deidara pour ne pas se préoccuper d'autre chose, et jugea donc prudent d'assurer son rétablissement. Il filait en effet vers un énorme bloc de pierre, à quelques centimètres du sol, en vol plané. Tout en se penchant en avant, il plia les genoux et tenta de détendre au maximum les muscles de son corps, afin de ne pas percuter la pierre comme un projectile plein. Le choc fut violent. Kabuto en perdit l'usage de son chakra, et il tomba en avant, face contre terre. Après quelques instants, il recouvra ses esprits et tenta de se relever. Ses jambes tremblaient. Il avait du subir un traumatisme physique. Il s'assit donc lentement, et fit apparaître le reflet vert du chakra médical. La paume mystique passa sur ses jambes, et calma les tremblements. Kabuto était assez loin de ses adversaires pour ne pas être inquiété pour le moment, mais il préférait être prudent. S'éclipser était peut-être la meilleure solution. Il regarda l'oiseau de Deidara, qui était très haut. L'Akatsuki était décidément une plaie... Une idée lui vint. Il sourit.

Projeté à nouveau par le Gokusha Shiri-Zokeru, il arriva rapidement sur le champ de bataille dévasté. Il redressa ses lunettes sur son nez, et aperçut le nuke-nin. Il fallait faire vite, il n'était pas tout près, Kabuto n'était plus invisible, et Deidara pouvait tout faire exploser. Le ninja médecin se mit à courir, concentrant son Shosen dans ses mains. Il arriva en face de Yami, qui s'était sans doute redressé suite à l'explosion, mais qui était encore adossé à un mur. Il leva les mains, en signe de paix, puis attrapa le bras du déserteur pour lui indiquer de pivoter légèrement. Sans se soucier de son accord, il approcha ses mains du dos du nuke-nin. Fracture à la colonne vertébrale. C'était une belle blessure. Il ne pouvait la soigner entièrement en si peu de temps. Il tenta donc d'apaiser au moins la douleur, et de lui permettre de se déplacer normalement pendant un court moment, en envoyant un léger anesthésique dans son corps...


[ Vas y, tape moi dessus x) ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Konan
Ancien membre de l'Akatsuki
Ancien membre de l'Akatsuki


Nombre de messages : 105
Age : 21
Avertissement : Je te traquerais jusqu'à ton dernier souffle, mon mignon renard...
Elements : Nimpô, Manipulation des Origamis
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Ancien membre de l'Akatsuki
Déserteur de rang A
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Sam 23 Mai - 0:00

[The Death of the Dark Men]

Yami releva la tête pour fixer l’étrange volatile blanchâtre. Planant au gré du vent à plusieurs dizaines de mètres d’altitudes, il ne semblait pas être réellement vivant. Ce n’était pas une invocation, mais bien une technique du blondinet à la cape noire. Ses capacités, aussi peu communes soit-elles, étaient redoutables et stupéfiantes. Et pourraient être fatales si le nuke-nin ne se bougeait pas le derrière pour tenter d’y échapper. Lorsque les deux serpents d’argiles émergèrent de sous la terre, Yami comprit qu’il risquait d’y passer. Ignorant autant qu’il le pouvait ses douleurs physiques, il se mit à courir à l’opposé du jutsu explosifs et roula derrière un rocher au moment où l’explosion retentissait dans un bruit assourdissant. La terre trembla et se fissura, et un pan entier de la falaise se décrocha pour chuter dans la cascade. Une multitude de rochers volèrent, provoquant un capharnaüm général au point que Yami devait se couvrir le visage pour se protéger. Lorsque la dangereuse pluie cessa, il jeta un coup d’œil au cavalier volant et se redressa à demi. Encore une fois, il se sentait sans défense, et ne voulais pas tenter une attaque alors que ses ennemis étaient hors de vue ou de portée. Aussi rapide qu’il le pouvait, il serpenta entre les débris et revînt se plaquer contre la paroi dure de la falaise. Il resserra le garrot improvisé autour de son épaule et chercha le ninja aux lunettes du regard. Un épais nuage de poussière se répandait sur la scène, si bien que Yami ne le vit pas arriver. Lorsqu’il apparut devant lui, les muscles du nuke-nin se tendirent et il dégaina un kunai. A sa plus grande surprise, Kabuto n’attaqua pas et se contenta de lever les bras pour indiquer son pacifisme. Yami eu un ricanement sans joie. Il attaquait, le blessait gravement à l’épaule, et voilà qu’il demandait la paix. Il posa sur lui son regard bleu profond et se laissa attraper le bras. C’était son bras blessé, il n’avait pratiquement plus de force pour le retirer. D’une méfiance sauvage, Yami se demanda ce qu’il voulait faire. Leur situation était dangereuse, Kabuto pouvait l’achever à tous moment. Mais il ne le fit pas. Empoignant son bras avec force, il le tira en avant, et Yami pivota d’un quart de tour. Le mouvement lui arracha une grimace de douleur. Il sentit le contact des mains du ninja sur ses omoplates, et s’immobilisa. Puis, une sensation de fraîcheur lui envahit le dos, et la douleur de sa colonne vertébrale s’apaisa progressivement. Au bout d’un moment, il ne sentit plus les élancements déchirant qui handicapait ses mouvements. Perplexe, il se demanda ce que voulait réellement le ninja aux lunettes. Il se rappela alors qu’il n’était pas son ennemi principal. Le membre de l’Akatsuki et lui se connaissaient, et se vouaient une haine féroce. Yami n’était qu’un obstacle gênant leur affrontement. Mais dans ce cas, pourquoi l’avoir soigné ?
Peu importe, désormais. Attention, ninja médecin, tu risques de regretter tes actes.
La vallée de la fin était principalement une immense cascade déferlant entre les deux statues de pierre. Autour, ce n’était que plates-formes rocheuses, mis à part une large rivière qui filait en direction opposée à la cascade, serpentant gaiement entre les arbres. Soudain, une idée germa dans l’esprit de Yami. Il se rappela de son affrontement avec un ninja de Suna aux cheveux violets, dans la forêt qui bordait Konoha. Pour le vaincre, il avait utilisé l’eau. Cet élément conducteur était la clé de sa victoire, en quantité largement suffisante un peu plus bas.
Alors que Kabuto ôtait ses mains de son dos, Yami fit quelques mouvements pour vérifier son état rendu meilleurs. Ce qu’il allait faire était peut-être cruel. Mais ce n’était pas son point de vue. Il en avait assez de ce combat. Assez de cette douleur. Et il n’attendrait pas plus longtemps pour y mettre un terme.
Yami observa un instant son adversaire. Pas spécialement grand ni athlétique, il portait des vêtements gris et violets, et ses cheveux gris étaient attachés en queue de cheval sur sa tête. Il était jeune, mais plus vieux que Yami. Les lunettes rondes qu’il portait sur son nez pointu reflétait fréquemment la lueur du soleil, masquant son regard espiègle. Après son acte inattendu, Yami avait compris que ses techniques se résumaient à de la médecine. Affinité peu commune.
Sans prévenir, il attaqua au corps à corps, enchaînant attaques et feintes. Deux kunai dans chaque main, son objectif n’était pas de le blesser mais de l’attirer vers le bord de la plate-forme. En dessous, le flot ininterrompu de la cascade rugissait. Une fois arrivé à quelques mètres du bord, Yami para un coup et s’arrêta.
Puis, sans plus attendre, il se redressa et concentra son chakra dans ses mains et dans ses pieds. Un halo d’étincelle se forma autour de chaque membre, crépitant avec énergie. Il pivota avec agilité, appréciant la mobilité de son dos, leva la jambe et frappa le ninja médecin au ventre. Le coup – sa force étant accentué par son chakra – fut suffisamment puissant pour que son adversaire soit projeté en arrière. Pour qu’il ne se rattrape pas au bord de la plate-forme, Yami suivit sa chute et l’entraîna avec lui. Dans leur course folle vers le sol, ils échangèrent quelques coups et Yami s’éloigna de lui. Leur chute allait s’achever. En dessous d’eux, la surface troublée du petit lac reflétait en milliers de losanges dorées la lueur du crépuscule. Puis, ils retombèrent dans un formidable éclaboussement sur l’eau, se maintenant par leur chakra. Le halo de foudre crépitait toujours autour de ses membres. Se réceptionnant avec agilité, il se redressa. Le ninja aux lunettes était à quelques mètres de lui. Yami s’élança vers lui, et chercha au plus profond de son corps toute la puissance de son énergie. Il rassembla la totalité de son chakra et l’amassa dans ses mains. Les deux kunai furent entourés eux aussi d’un halo brillant. En course, le nuke-nin les lança sur le ninja médecin, visant la tête. Puis, plus rapide encore qu’il ne l’avait jamais été, il s’arrêta net et plaqua ses mains sur le « sol » d’eau. Avant de répandre sa technique, il annonça :

Raïton, Ten Den’Kou !
Lorsque ses mains touchèrent l’eau, l’électricité se propagea à la vitesse de la lumière. Pendant un instant, l’eau devînt écarlate, et se troubla. La puissance de l’énergie propagée dévastait toutes formes de vie, électrocutant chaque choses. La décharge visait le ninja médecin, qui ne devait pas avoir quitté la terre ferme après l’esquive des kunai. Mais Yami ne réfléchissait plus. Sa concentration était autre. Pendant son jutsu, il s’était inclus volontairement dans les cibles à neutraliser. Et il avait veillé à ce que la charge d’énergie libérée soit plus forte à l’endroit où il se trouvait qu’à l’endroit où était son adversaire.
La décharge envahit son corps comme un serpent brûlant. Elle se propagea de ses pieds à ses épaules, assénant chaque fibres de son corps d’une multitude d’aiguilles fines, et monta jusqu’au cerveau. Yami sentit ses pensées se brouiller. Il y eu comme une explosion mental, et sa conscience commença à sombrer. Alors que ses pensées s’amenuisaient peu à peu, un flot de souvenirs lui revenait en mémoire. Son enfance, ses douleurs. Ses peines, sa gloire. Sa souffrance, sa honte, son pouvoir. Tout lui revînt aussi clairement que s’il y était. Il revoyait chaque personne qu’il avait connu, côtoyé, croisé, ennemis comme amis. Puis, enfin, le visage qu’il attendait le plus apparu devant ses yeux. Il entendit le rire cristallin sortant de la bouche souriante raisonner dans son esprit. Il jubilait. Sa joie était si grande, il ne se sentait plus seul. Elle était là, avec lui. Elle le voyait, elle lui souriait. Il était soulagé qu’elle ne lui en veuille pas. Mais le visage s’estompait peu à peu, devenait plus sombre, flou. Il disparaissait dans les ténèbres.
La puissance de la décharge le fit trembler. Alors qu’une multitude de sensations explosaient dans son corps, il chancela. Ses yeux bleus se fermèrent à demi, et une expression d’intense fatigue s’afficha sur son visage aux traits fins. Ses jambes se dérobèrent sous son poids, et il tomba à quatre pattes. Malgré cela, il se maintenait encore sur l’eau sans couler. Puis, alors que ses pensées disparaissaient dans les ténèbres de son esprit, il s’effondra lentement. Son cœur ralentit. Lui aussi était exténué. Il était temps de s’éclipser, maintenant. Puis, dans un dernier souvenir pour sa petite sœur, son cœur s’arrêta et il sombra dans le sommeil éternel.


La plus grande des aventures commence…avec toi, ma petite soeur.





___________________________________________________________________________

[Allez, for the fun, une petite image de Yami, la dernière de son existence (ça ne correspond pas vraiment avec la scène, mais bon ><)]

Spoiler:
 
Very Happy

Merci d'avoir Rp avec moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabuto Yakushi
Ex-bras droit d'Orochimaru
Ex-bras droit d'Orochimaru


Nombre de messages : 167
Age : 22
Elements : Ninjutsu médical
Points RP :
20 / 10020 / 100

Date d'inscription : 29/01/2009

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Jeu 28 Mai - 19:14

Kabuto retira ses mains de la plaie. Le déserteur se retourna ensuite, le jaugea du regard. Le nuke-nin médecin soutint son regard, attendant une réaction. Elle ne fut pas joyeuse. Kabuto se prit un coup de pied en plein ventre, et recula sur un mètre sous la force et l'innatendue du coup. Il évita une attaque du déserteur, qui s'était jeté sur lui, en se demandant la raison de cette colère. Il venait de le soigner, pourtant. Fronçant légèrement les sourcils, il esquiva une nouvelle prise, tout en reculant. L'humain était si étrange... se vantant de promptitude lorsqu'il est trop stupide pour agir de façon insensée. Kabuto dut prendre un kunai pour arrêter une frappe meurtrière de son adversaire. Il recula à nouveau, ne comprenant pas ce qu'il voulait faire. Il fit un nouveau pas en arrière... et resta figé, le pied gauche en l'air. Il était au bord de la falaise. Un pas de plus et il tombait. Il para un coup de son adversaire, puis tenta de lui donner un coup de kunai au cou. Bien qu'il ne le toucha pas, il sembla faire changer d'avis le nuke-nin, qui recula d'un pas. Des éclairs apparurent alors autour de ses mains et de ses pieds. Kabuto fronça les sourcils. Son opposant ploya les jambe, et décrivit un large arc de cercle avec sa jambe pour venir frapper Kabuto en plein ventre. Le sol se déroba sous ses pieds. La stupeur du ninja médecin monta encore d'un cran lorsque le déserteur se jeta à sa suite, comme pour se suicider. Néanmoins, le ninja médecin n'avait pas l'intention de se laisser faire. Il se retourna, regarda l'eau sur laquelle ils allaient atterrir, et concentra avec attention son chakra dans ses pieds. Il réaterrit assez brutalement, mais ne coula pas. L'autre s'était stabilisé, lui aussi. Il concentra encore une fois sa foudre dans son corps, ainsi que dans ses projectiles, les yeux rivés sur le shinobi médecin. Les deux kunais foncèrent sur Kabuto. Ce dernier se pencha légèrement, les évitant facilement. Il concentra ensuite du chakra médical dans ses mains. Il fallait en finir. Semblant avoir la même idée, son adversaire toucha l'eau. Kabuto écarquilla les yeux. Il était d'affinité Raiton. Il sauta donc, le plus haut qu'il put. Un instant plus tard, l'eau s'électrifia et des gigantesques rayons de foudre fusèrent en tous sens du corps déjà grillé de l'utilisateur. Un des rayons percuta Kabuto en plein ventre. Des larmes de douleur lui montèrent aux yeux, et il ne sentit pas sa jambe se plier dans une étrange posture lorsqu'il retomba séchement sur l'eau. Il coula d'un mètre, mais l'électricité ambiante foudroya tout son corps. Des signaux de douleurs extrêmement violents vinrent lui vriller la tempe. Il remonta à la surface lorsque l'électricité se fut calmé, à moitié évanoui. Son corps tout entier lui faisait mal. Le Raiton était plus puissant qu'il ne l'imaginait. Mais si lui avait eu si mal, alors l'autre déserteur... Il le chercha des yeux, mais dut attendre une vingtaine de secondes avant que sa vue ne se stabilise. Son adversaire avait coulé. Il était sans doute mort à présent.

Kabuto rejoigna la berge de pierre, et monta dessus. Deidara était au-dessus, et il les cherchait sans doute. L'ancien sbire d'Orochimaru se tourna vers la surface de l'eau. Il avait mal, mais avait de la peine pour le shinobi. Il était mort trop vite. Il n'avait sans doute pas pu accomplir quoi que ce soit. C'était un être inutile. Et Kabuto n'aurait jamais supporté de faire partie de cette triste race. Il respecta quelques instants de silence en mémoire de son adversaire, puis chercha ses lunettes. Il les remit. Sa vision s'améliora subitement. Finalement, Orochimaru ne lui apportait pas grand chose. Kabuto s'assit, réflechissant, au pied de la statue de Madara Uchiwa. Une route de douleur se traçait devant lui. La nuit passée avait été brutale, mais nécessaire. Le déserteur avait pris conscience de la difficulté de son souhait. Maîtriser la puissance d'Orochimaru allait se révéler extrêmement ardu. Ce n'était pas la peine d'aller chercher ses drogues, à Oto... La douleur était une étape nécessaire, obligatoire. Avec un sourire, il se passa un doigt sur les yeux. Ils allaient peut-être bientôt être cernés. A cause de son ancien maître. Mais il ne fallait pas avoir de regret... Kabuto retira sa tunique. Il observa les écailles blanches qui ornaient son bras gauche. Il allait peut-être bientôt ressembler à un hybride serpent. Son visage se fendit d'un sourire malsain. Il releva la tête, regardant dans un trou de la corniche. L'oiseau de Deidara n'était plus là. Oubliant toute prudence, il se releva et partit, traversant la vallée de la fin à découvert. Il éclata alors d'un grand rire sombre. Un rire sans joie. Pour se donner du courage, pour se persuader de n'avoir pas fait de mauvais choix. Pour compenser la larme qui coulait de son seul oeil encore humain...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kage-shinobi-no-rpg.forumd.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Osez venir me déranger ! ( libre everybody )   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Osez venir me déranger ! ( libre everybody )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Désolé de déranger parmi tout ce marasme...
» RANGER - Solo
» [RP] Massacre hydrique en roue libre
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Reste du Monde :: Vallée de la Fin-
Sauter vers: