Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les dragons de Scor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Note (reset à chaque chapitre_1 par semaine_ après faut que je bosse^^)
10
25%
 25% [ 1 ]
9
0%
 0% [ 0 ]
8
0%
 0% [ 0 ]
7
25%
 25% [ 1 ]
6
0%
 0% [ 0 ]
5
0%
 0% [ 0 ]
4
0%
 0% [ 0 ]
3
0%
 0% [ 0 ]
2
0%
 0% [ 0 ]
1
50%
 50% [ 2 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Kobashi
Jônin
Jônin


Nombre de messages : 104
Age : 24
Avertissement : Je suis pas drôle? Et mon sandwich au thon? Il est drôle?
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Suna no kuni
Date d'inscription : 27/06/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Les dragons de Scor   Jeu 31 Juil - 16:49

Donc, c'est loin d'être la version finale, là je suis en pause j'ai commandé un manuscrit vierge pour faire tout comme il faut, donc là on peut dire que c'est un brouillon propre, c'est à dire je sais la trame, mais je découvre en écrivant ce qui arrive aux persos, donc des incompréhension sont plausibles même si je pense les avoir éviter, donc d'abord, les règles de monde:
Unités de Scorinzalfar :

Les temps dans ce livre se découpe ainsi :
-Une année est appelée un cycle (calculé avec les départs des oiseaux vers le continent inconnu).
-Chaque cycle est composé de dix dédyktes (équivalent des mois).
-Chaque dédykte est composé de quarante jours.
-Chaque jours est composé de trente trytes (équivalent des heures), les cinq premières sont appelées présol (avant le lever du soleil), les dix suivantes préduo (car à la moitié de la journée l’ombre est dédoublée), les dix après se nomment préobscura (avant la nuit) et les cinq dernières obscura.
-Chaque tryte est composé de cent cytes (minutes).
-Chaque minutes est composée de trente tricytes.

Les distances sont nommées de cette façon :
-un demi kilomètre correspond à un galop (un cheval parcours cinq cents mètres en dix tricytes au galop)
-cent mètres correspondent à une course (un homme parcours cent mètres en dix tricytes en courant)
-un mètre correspond à une enjambée (un grand pas/une enjambée mesure un mètre)
-cinquante centimètres correspondent à un pas (un pas moyen mesure cinquante centimètre)
-un pied mesure vingt-cinq centimètres (utilisé pour mesurer la taille et les armes)
-un pouce mesure deux centimètres cinq (même utilisation que les pieds)

La monnaie est répartie comme suit:
-L'Arvos de pierre.=1
-L'Arvos de fer, valant dix Arvos de pierre.=10
-L'Arvos de bronze, valant dix Arvos de fer.=100
-L'Arvos d'or ou d'argent, valant dix Arvos de bronze.=1,000
-L'Arvos de diamant, Valant dix Arvos d'or ou d'argent.=10,000


Dernière édition par Kobashi le Sam 2 Aoû - 10:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otalimar.skyrock.com/
Kobashi
Jônin
Jônin


Nombre de messages : 104
Age : 24
Avertissement : Je suis pas drôle? Et mon sandwich au thon? Il est drôle?
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Suna no kuni
Date d'inscription : 27/06/2008

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Les dragons de Scor   Jeu 31 Juil - 16:50

et maintenant le prologue (sur cette version je suis rendu au troisième chapitre)

Prologue:
Arkan, sa femme Rielle, et le couple de mage Vahx et Mewaë rentraient d’une mission de protection d’artefacts mythiques du peuple disparu Yxolark à travers les Plaines interdites, situées sur le continent secret de Scorinzalfar, continent d’origine des trois races dites magiques par les humains : les elfes, les orcs, les nains. Ayant dit adieu à Smaurig, le dragon qui les avait appelés en gardiens pendant sa période de mue, ils retraversaient ces plaines hostiles avec les deux compagnons spécifiques aux mercenaires de Hutte d’Arkan et Rielle, les deux guerriers du groupe. Ces compagnons étaient une panthère noire de la taille d’une monture et à la puissance décuplée par rapport à ses congénères de taille normale. Le second était un singe unique en son genre : il avait posture humaine, ainsi que ses proportions étaient mince et accoutré comme Arkan : Un long katana dans le dos, mais avait lui une armure de combat plus lourde composée de protections d’avant-bras en uganz, un métal résistant et inaltérable sans le savoir-faire des forgerons de Hutte, rougeoyant. Il portait également des protections similaires sur ses tibias et une cotte de cuir renforcée sur son buste. Une tunique de lin noir lacée avec des bandages blancs. Rielle et son époux portaient l’armure de cuir traditionnelle : une tunique, des chausses et des bottes de cuir noir renforcé par endroit. Cependant ils possédaient également un heaume et un bouclier d’uganz recouverts de la peau –écailles, poils, etc.- de leur compagnon respectif et qui par les soins d’un armurier mercenaire de la capitale –le seul, à vrai dire- renforçait magiquement ces pièces en fonction de la force du lien liant les deux compagnons. Ce groupe déjà fort hétérogène était encore accentué par le couple de mages en robe de bure respectivement bleu nuit pour Mewaë et pourpre pour Vahx. Installant leur campement pour la nuit, ils avaient déjà parcouru un cinquième de la distance des plaines interdites entre la passe éternelle et l’emplacement où ils avaient échoué leur navire lors de leur arrivée sur le continent. Rielle prit le premier tour de garde et les autres s’installèrent autour du feu de camp dans leurs couvertures pour se protéger du vent froid en cette période, car venant de la mer instable, actuellement à la température de l’océan au nord de l’île froide. Rien dans les bruits de la mer d’herbes sauvages qu’étaient ces plaines ne laissait supposé ce qui arriva. Alors que Rielle allait réveiller Vahx pour qu’il prenne la relève, une pluie de flèches fendit l’air et l’une lui écorcha le cou. Elle hurla à ses compagnons qu’ils étaient attaqués, enfila son heaume, attrapa son bouclier circulaire et dégaina une petite lame légèrement courbée. Arkan et les deux compagnons réagirent presque instantanément à l’appel de Rielle et furent en place quelques tricytes après elle. Les mages furent plus long de quelques tricytes encore, ce qui eu pour cause que leurs ennemis invisibles tirent une volée de flèches supplémentaire et blessent Vahx à la jambe. Celui-ci étant un mage de soin il arracha vivement le projectile et ne prit pas le temps soigner sa blessure mais sachant que le feu cautérise les plaies il attrapa un brandon du feu et le plaqua quelques tricytes avant de dresser un bouclier magique à temps pour parer une nouvelle attaque aérienne adverse. Mewaë concentra son énergie et des langues de glace apparurent autour du bouclier et filèrent comme des traits de baliste sur leurs agresseurs. Sa tentative fut récompensée par les cris de douleur des victimes. Ils entendirent le chuintement des épées sortant du fourreau, et une quinzaine d'agresseur apparurent. L'un d'eux se démarquait facilement. Un heaume doré représentant un crâne à cornes, une armure figurant un squelette de la même couleur, une lame légèrement courbe d’une enjambée et demie, large et couronnée de crochets l'un vers le haut et l'autre vers le bas du côté non-tranchant de l'arme pour les coups d'estoc. La garde dorée elle aussi figurait deux os entrecroisé, la poignée une colonne vertébrale et le pommeau était l'effigie d'un crâne humain. Il portait également une dague d’un pied et deux pouces de lame dont les quatre premiers pouces étaient droits et le reste formait un croissant tôt en élargissant la lame. La dernière chose le démarquant des autres était sa carrure : il faisait facilement neuf pieds de hauts et quatre pieds de largeur d'épaules. Tout son corps respirait la puissance et le danger, même dans sa façon de marché ferme et souple typiquement guerrière, ce qui ne faisait que renforcer la musculature imposante qu'abritait cette armure morbide mais luisante.
-Êtes-vous la compagnie du Pentagrame ? Interrogea une voix étouffée et rauque de sous ce heaume singulier.
-Que nous voulez-vous ? Se renseigna Arkan, répondant du même coup à la question du colosse.
-Vous tuer ! S’exclama celui-ci en rigolant ! Le dragon étant réveillé nous n’avons plus aucune chance de profaner les ruines avant longtemps, et comme je viens de vous avouer notre but et que mon armure n’est pas particulièrement discrète comme vous en conviendrez vous ne m’en voudrez pas.
-Très bien ! Voyons ce que vous valez ! Le défia Arkan.
Mewaë lança immédiatement une vague de feu sur leurs adversaires et seul leur interlocuteur survécu, alors qu’il n’avait pas esquissé le moindre geste. Arkan et son singe l’assaillirent frontalement, Rielle attrapa son arc, encocha deux flèche sur la corde et la panthère se prépara à bondir. Si les mercenaires avaient été impressionnés par le fait que leur ennemi portait une lourde épée avec une seule main, l’autre étant pris par une dague plutôt longue, ils le furent encore plus lorsqu’ils virent la rapidité avec laquelle il la maniait, tout en gardant une poigne ferme. Il para l’assaut des sabreurs avec son épée et bondit par-dessus eux, déroutant tout le monde et retomba trois enjambées plus loin et enfonçant sa lame à la jointure de la gorge de Mewaë, lui transperçant le cœur avec sa lame. Vahx regarda, hébété, le corps de sa femme tomber. Il trembla ainsi quelques instants, puis des larmes ruisselant sur son visage, il dégaina une dague et se rua plein de haine sur l’assassin de sa femme mais fut décapité avant d’avoir put approcher cet épéiste terrifiant. Dans un dernier sursaut, il envoya un message de détresse par télépathie à Smaurig pour qu’il sauve ses amis. Rielle se retourna et décocha ses deux flèches ce qui surpris le guerrier, et l’une d’elle s’enfonça dans son flan, déjouant l’armure. Profitant de ce moment d’inattention chez leur adversaire, la panthère lui bondit dessus mais le colosse, négligeant les profonds sillons sanglants dessinés sur son corps à travers son armure pourtant résistante enfonça sa dague dans la gorge de la bête et la retira en arrachant une partit de la dentition de la dépouille encore chaude. Rielle lâcha son arc et reprit bouclier et sabre. Les trois survivants encerclèrent prudemment ce soldat hors pair et passèrent simultanément à l’attaque. Rokh, ce guerrier émérite pivota sur lui-même en un tour complet accompagné de son épée, qui ricocha sur les boucliers des humains sans les abîmer mais la force leur brisa tous les deux le bras, et le singe, malheureusement moins bien protéger fut éventré en plantant son katana dans l’épaule de son adversaire. Celui-ci rengaina sa dague, arracha la flèche précédemment reçut et la lame du singe d’un geste méprisant puis prit sa lame à deux mains. Rielle et Arkan se défendirent avec l’énergie du désespoir pendant cinq cytes mais les chocs des lames se répercutaient dans tous leurs corps et ils finirent par succomber à leur tour. Rokh entendit un battement d’ailes ne pouvant provenir que d’un dragon et s’adressa alors à un interlocuteur inconnu.
-J’ai fini maître…
Il se volatilisa ensuite lorsque le dragon, appelé par Vahx arriva sur le lieu de l’attaque, il n’y avait nulle trace du meurtrier des mercenaires, ce qui troubla Smaurig au plus haut point : comment pouvait-on se volatiliser en si peu de temps ? Malgré tous ses sens extrêmement développés, pas la moindre piste ne s’offrait à lui.


PS: le prologue est plein de truc bizarre je sais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otalimar.skyrock.com/
 
Les dragons de Scor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dragons du Vol Noir
» MTG : Duel Decks: Knights vs. Dragons
» [Lego] Dragons Universes : Copie des HF signée MegaBloks ?
» Guilde Donjons & Dragons
» Duel Deck : Knights Vs Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Partie Membres :: Fictions-
Sauter vers: