Kage Shinobi no RPG

~ La fin d'une génération prépare le début de la suivante... dominée par les conflits et par la guerre... ~
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)   Sam 12 Juil - 10:43

Nom : Kagami

Prénom : Kiyoshi

Age : 30 ans

Grade : Nukenin de rang B

Village : Anciennement Kusagakure

Histoire :
Cette nuit-là, dans le petit clan Kagami de Kusagakure, un garçon vint agrandir le rang de leurs membres par sa naissance. Il n’avait rien de très spécial, aucun pouvoir particulier, comme tous les gens de son clan d’ailleurs. Les Kagami n’étaient pas spécialement réputés mais avaient un bon taïjutsu, rien à voir cependant avec le fameux clan Hyuuga. Kiyoshi fut alors élevé comme n’importe quel enfant jusqu’à ses six ans. Son éducation comprenait l’instruction de la valeur la plus sacrée chez son clan, l’honneur. Faire des choses trop déshonorantes n’était pas dans leurs habitudes. Dans leur code clanique il était cependant dénoté que ce sens de l’honneur n’allait pas s’appliquer face à des ennemis. Cela aurait fait de trop grosses carences en ce qui est de l’efficacité de leurs membres au combat. Il concernait plus directement les alliés et les gens du village. C’était avant tout un code pour se prémunir des tirs amis et des déserteurs. A partir de sa sixième année on tenta déjà de lui inculquer la base de l’utilisation des armes ninjas et du taïjutsu, mais il est évident qu’à cet âge-là le résultat ne fut pas d’une brillance faramineuse.

Son entrée à l’académie se fit dans la discrétion. Il intégra de son mieux son école et se fit apprécier progressivement par ses amis pour sa franchise et son caractère « fonce tête baissée ». C’était à l’époque un jeune garçon jovial et attachant. Dans la moyenne de sa classe en ce qui est des notes, il avait beaucoup de peine à maîtriser les clones basique, annonçant déjà à l’avance une grosse carence en genjutsu qui le poursuivra toute sa vie. Il concentra alors son apprentissage sur les techniques de sa famille, très peu poussé encore pour le moment, il faisait du zèle pour tâcher d’être le meilleur, sans vraiment y réussir. Cependant il pouvait se vanter d’être très bien placé dans la maîtrise du taïjutsu, ce qu’il ne manquait pas de répéter à ceux qui le taquinaient pendant les récréations. Durant toute cette période il n’a jamais eut de contact particulier avec Taïga. Ce dernier était presque comme un animal solitaire à ses yeux, c’était presque une bête qui n’appréciait pas la présence des humains, qui préférait être seul. Sur ce point il se trouvait aux antipodes du rouquin. Vint alors l’examen de passage pour devenir génin. Malheureusement il ne fit pas une prestation très impressionnante et se retrouva donc avec Miharu, une jeune fille qu’il aimait beaucoup regarder plutôt que de suivre les cours, et avec Taïga, qui faisait partie des meilleurs élèves de leur classe.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, les rapports dans l’équipe furent relativement calmes. Le rouquin restait beaucoup de son côté, malgré ses forces il restait modeste et savait laisser la lumière pour ses coéquipiers. Ce qui comblait Miharu qui aimait tant être la meilleure, et qui augmentait grandement la sympathie de Kiyoshi envers l’utilisateur du katon. Leurs missions se passaient sans trop de soucis, leur senseï était un spécialiste du genjutsu, il pouvait aisément compléter les lacunes de son équipe dans ce domaine. Le trio s’était créé quelques stratégies basiques qui laissaient Taïga faire ses jutsu tandis que les deux autre venaient au contact. C’était efficace, mais ils furent limités par les humeurs du rouquin. En effet, il avait ce que Kiyoshi appelait simplement des « problèmes ». Cela lui valu de se voir interdire certaines missions, spécifiquement dans les endroits relativement inflammable. Ces missions-ci étaient les plus périlleuses pour l’équipe, il leur manquait leur leader et ainsi leur principale force de frappe. Rien de très singulier ne se passa durant cette période, personne n’était vraiment proche de l’autre. Kiyoshi se tenait légèrement à l’écart de Miharu, et Taïga restait de son coté. L’esprit d’équipe était bien présent mais pas l’amitié.

L’examen des chuunin arriva alors, mais tout portait à croire que leur équipe ne pourrait pas participer à ce dernier. En effet l’on savait bien qu’ils étaient prêts pour affronter cette épreuve, mais personne ne voulait laisser ces trois jeunes gens seuls en plein milieu d’une forêt. Car tel était l’endroit qui avait été choisit cette année-là. Kusa était organisateur et avait tout organisé dans la grande forêt qui bordait le village. Leur Senseï dû se battre tant et plus pour obtenir gain de cause. Il avait garantit que rien ne se passerait et avait travaillé longuement avec Taïga pour le briefer sur l’examen et sur ses tendances. De son côté Kiyoshi lui avait reçu milles conseils pour tenter de tenir le pyromane en respect une fois à l’intérieur de la forêt. Le temps avait été sec ces derniers jours, les conditions étaient presque idéales pour une catastrophes. Mais devant l’insistance des trois jeunes gens et de leur jonin attitré, le village se plia et leur laissa le droit de participer. La joie était à son comble peu avant l’examen car cette décision fut changée à la dernière minute. L’épreuve put alors commencer. Au début tout se passa bien, l’équipe gérait aisément les obstacles et ils purent se frayer un chemin jusqu’à leur but. C’est alors que, déjà harassés par l’épreuve, ils durent faire face à Kosuno et ses deux sbires. Le combat était perdu d’avance. Kiyoshi n’avait plus de force à ce moment-là, son niveau moyen ne put venir à bout de son adversaire. Les provocations habituelles de l’équipe rivale se firent entendre, ce qu’il redoutait vint alors à se produire. Son « chef d’équipe » n’arrivait alors plus à se maîtriser. Il repensa alors en un éclair à toutes les indications, tous les conseils qu’il avait reçus, mais déjà il était trop tard. Un énorme Katon fonçait vers tous les cinq. D’un un sursaut d’énergie, il dégagea Miharu de la trajectoire de la boule de feu, cependant il ne put retirer son bras à temps. Il subit de plein fouet les flammes et lorsque le katon toucha enfin un arbre, la déflagration fut telle qu’elle blessa Kosuno qui s’enfuyait ventre à terre. Ses deux acolytes, affaiblis moururent sur le coup. Les deux équipiers de Taïga furent laissés pour mort par ce dernier, qui déserta alors le village.

Mais alors que le rouquin sortait de la forêt, cette dernière avait bien pris le feu et partait en un immense incendie. A l’intérieur du brasier, Kiyoshi reprenait ses esprits. La chaleur était étouffante, il était dur de respirer, la fumée pénétrait en vous à chaque respiration et vous intoxiquait les poumons. Son bras n’était plus que l’ombre de lui-même, il avait été brûlé presque jusqu’à l’os, tous les nerfs étaient maintenant grillés, il ne sentait plus rien. A tel point qu’il n’y fit même pas attention, sa première idée fut celle de retrouver Miharu, et de tenter de la faire sortir d’ici. A quelques pas de lui elle était allongée à terre, le souffle de l’explosion l’avait projetée contre une pierre et l’avait assommée. Redoublant d’effort, il se redressa, tout son corps était lourd. Il tenta de la réanimer mais le sang qui perlait sur son front lui fit abandonner l’idée. Décidé à ne pas la laisser la, il la prit alors sur son épaule. Avançant à travers les flammes des arbres, tentant à tout prix d’atteindre la sortie de la forêt et donc, le village, il se demandait chaque seconde s’il allait mourir ici. Si la trahison de leur leader allait lui coûter la vie. Après de longues minutes il finit par atteindre la lisière de la forêt. Enfin il n’en pouvait plus, tomba sur les genoux. Ses yeux roulèrent en arrière, il sombre alors, tout devenait noir, il put juste entendre des pas de courses approcher de lui avant de sombrer.

Il resta alors endormit plusieurs jours. Durant le temps de son long sommeil, il y eut tout de même de très court passage où il ouvrit les yeux. Une table d’opération, des ninjas médecins, ses parents, son senseï qui parlait avec un conseillé du village, voici toutes les images qui lui étaient parvenues. Enfin son réveil, les douleurs le prirent aussitôt. Toujours allongé sur un lit d’hôpital, il y souffrait comme un martyr. Ses cris ameutèrent des infirmières qui s’empressèrent de le mettre sous antidouleurs. Il y eut un temps pour que les produits commencent à agir, mais la dose était grande et suffisante pour le calmer. Quelques minutes à peine après son senseï était présent. Ils parlèrent tant bien que mal de ce qu’il s’était passé. Le jonin ne fit aucune remarque sur son comportement, ni sur celui de Taïga. Il resta neutre, mais au fond de lui il était certain qu’il s’en mordait les doigts. Il avait crû en son équipe et celle-ci l’avait déçue. A la fin de leur entretien, il lui annonça officiellement la dissolution de l’équipe. En effet Taïga ne faisait plus partie du village, Kiyoshi, lui, ne pouvait plus se battre et voyait son avenir de ninja très compromis. La dernière, Miharu, celle qu’il aimait, n’avait pas survécue à ses blessures et à la fumée. Il laissa alors l’infortuné, seul avec ses pensées. Celles-ci étaient tournées vers son leader, celui qui avait bouté le feu à la forêt. Il les avait blessés puis les avait abandonnés. La mort de la jeune fille n’était que son unique faute. Taïga avait agis en lâche, en égoïste et en traitre. Il commença dès lors à vouer une haine sans fin au rouquin. Désormais dans une optique de vengeance, il était inconcevable d’abandonner sa voie de ninja, il lui fallait devenir fort mais avant ça, il devait récupérer son bras.

Fomentant avec quelques ninja, c’était commerçant au prix ou vous payez, indenté édenté péremptoirement, c’était indubitable que son bras était raid 5. Du coup il redondinait rapide.

Fomentant avec quelques ninjas médecins dans le dos de son senseï et de ses parents, il s’organisa de son mieux pour faire une expérience avec ces derniers. Son bras n’avait plus aucuns nerfs, il lui était donc impossible de bouger ses muscles fraîchement reconstitués par ces talentueux médecins. Les opérations tinrent plus de la boucherie que de la chirurgie, mais au final ils purent façonner ce qui allait être son bras jusqu’à la fin de ses jours. Ce membre tenait désormais plus de la pierre que de la chair. Le véritable exploit de ces ninjas était qu’ils avaient manipulé les méridiens pour qu’ils puissent remplacer les nerfs maintenant totalement inexistants. Ensemble ils trouvèrent la solution pour pouvoir à nouveau se servir de cette horreur qui faisait maintenant partie de lui. Il fallait qu’il remplace ses nerfs par de l’électricité, et rien d’autre ne pouvait faire l’affaire que le raiton, qui était son affinité principale, mais à ce moment-là il ne le savait même pas. Après avoir généreusement payé ceux qui lui avaient donné une chance de pouvoir terrasser un jour Taïga, il sortit enfin de l’hôpital pour rejoindre le jonin qui avait été en charge de son équipe. Complexé par son membre et peu désireux de montrer ce qu’il en avait fait à celui qui avait prit soin de ces trois jeunes gens, il allongeait sa manche au maximum pour le cacher. Il supplia cette personne de lui apprendre à manipuler le raiton jusqu’à ce qu’il finisse par céder. Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’il apprit vers lequel des éléments penchait son chakra, mais n’ayant toujours qu’un bras valide, l’apprentissage ne fut pas aisé. Sa haine envers le pyromane montait au fur et à mesure des jours, il ressassait sans cesse ce qu’il s’était passé ce jour-là. Ses préceptes et son éducation heurtaient de plein fouet les agissements de cet odieux personnage. A tel point que cette colère transformée en rage le motiva à progresser. Après un bon mois d’entraînement c’en fut fait. Il savait maintenant maîtriser cette affinité et pouvait commencer à travailler sur son bras.

Directement il se mit de son côté, quittant son senseï pour avoir le champ libre. Son travail payait enfin, il arriva vite à remuer le bras en manipulant le raiton à l’intérieur des méridiens. Pour les doigts, c’était une autre histoire. Tout de même fier de sa réussite, il s’autorisa alors sa soirée pour prendre du repos, il l’avait mérité. La nuit tombée, il était assis sur un toit, à regarder la lune. Kiyoshi fouillait alors tous les souvenirs qu’il avait de son ancien ami. Ses jutsu, ses forces, ses faiblesses, son style de combat. Retournant tout cela cent fois dans sa tête, il préparait sa vengeance. Son leader maîtrisait presque à la perfection le Katon, c’était sa principale qualité, le reste de ses capacités n’était pas fameux, il n’était pas très doué en taïjutsu ni en genjutsu, ce dernier n’était pas non plus son fort. Pour pouvoir combattre un tel Katon, les seules solutions étaient le suiton ou un ninjutsu de puissance équivalente. Il devra alors tenter de se développer une affinité suiton, mais pour le moment tenter de reprendre son habilité au taïjutsu et donc, maîtriser le raiton était la priorité absolue. Fort de ses résolutions, il partit enfin se coucher, la journée suivante, et toutes les autres après elle allaient être longues.

S’entraînant alors sans relâche pendant des mois, Kiyoshi avait maintenant totale maîtrise de son bras. Il s’était rendu compte qu’il pouvait mettre bien plus d’électricité dans ces nerfs « artificiels » que dans ceux d’un homme tout ce qu’il y a de plus normal. Cela lui permettait entre autre de pouvoir utiliser ce bras à 100% de ses capacités. Son esprit ne pouvait bloquer cette faculté pour la réduire à 30%. Pour un bras normal, une telle utilisation eut été dangereuse. Mais ce membre était plus coriaces et arrivait à supporter ce dur traitement, tant que l’utilisateur en payait le prix. Partit sur cette bonne lancée pour ses jutsus raiton, il ne s’arrêta pas ici et s’entoura de tous les conseils qu’il put pour se faire un petit panel de techniques qui lui permettraient d’affronter son ancien ami avec de bonnes chances de victoires. Sa progression, le développement de ses jutsu, et ses débuts en suiton durèrent plusieurs années. Dans cette dernière discipline il s’avéra très maladroit et n’arrivait que très mal à produire de l’eau par la bouche ou par ses mains. Les seuls jutsu qu’il put apprendre ne dépassèrent pas le rang C.


Dernière édition par Kiyoshi Kagami le Sam 12 Juil - 11:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)   Sam 12 Juil - 10:44

Maintenant il avait trente ans, ses jutsus étaient fin prêt, les années qu’il avait passé à se préparer avaient porté ses fruits… c’est ce qu’il pensait, de tout cœur, mais comment être certain d’une telle affirmation ? Se battre contre quelqu’un qui ne faisait pas semblant, se battre jusqu’à ce que plus qu’un seul ne se relève, se battre à mort. Arracher la vie de l’autre n’était pas forcément intéressant, c’est le combat qui l’intéressait. Mais pour cela, il fallait une personne avec qui se battre. En fouillant dans sa haine, il put trouver une autre personne que Taïga. Cette personne fut Kosuno. Il avait été l’élément déclencheur de tout ceci, il était en partie responsable de la mort de Miharu. C’était décidé, il allait retrouver ce malfaisant personnage et lui faire la peau. Quand la première phase du plan fut faite, il vit que le jeune homme était devenu un bon chuunin, rien de spécialement puissant, ni des jutsu faramineux, mais il possédait une lourde et longue épée. Kiyoshi put alors se préparer à ce combat. Une nuit, Kosuno rentrait de mission, facile visiblement, il n’était ni blessé et l’avait accomplit seul. C’est juste avant qu’il pénètre dans le village que le revanchard fit son apparition. Aucun dialogue ne se fit entre les deux, mais Kosuno avait comprit l’intention de son adversaire. Il dégaina son arme et un furieux duel commença. Formidable rencontre entre la lame et la puissance et la solidité du bras de Kiyoshi. Les kunaïs volèrent dans tous les sens, mais comme il l’avait prévu, préparé, le combat tourna à son avantage. Au milieu de l’affrontement, c’en semblait finit du chuunin. En effet il s’était fait attraper la gorge par le bras reconstitué de l’autre protagoniste. Ce dernier s’amusa à faire passer le courant dans son bras, électrisant ainsi l’homme qui semblait déjà vaincu. Il en profita d’ailleurs pour en récupérer l’épée. Alors qu’il s’apprêtait à transpercer le martyr, il se dégagea dans un sursaut de force en poussant Kiyoshi en arrière avec ses deux pieds. Celui-ci tomba à la renverse mais se releva à temps pour parer une attaque au kunaï. Le duel se prolongea encore un peu, mais les deux, éreintés, se mirent en face, et commencèrent à ruer vers l’autre. Dans un cri de rage, le dernier coup de lame fut porté, et une tête tomba. Elle avait les cheveux noirs.

Maintenant, il se sentait prêt, il avait passé le test qu’il s’était imposé. Après avoir enterré le corps dans un coin de la forêt, il se dirigea vers la lisière de celle-ci. Il désertait Kusa pour sa quête de vengeance. Il passerait la nuit là-haut, dans un des arbres qui avaient repoussés depuis ce terrible incendie. Demain il partira à la recherche de son ancien leader. Taïga, l’homme aux cheveux de feu et au cœur sans honneur. Sa quête n’aurait désormais plus que pour seul but : la mort du pyromane.

Physique :
Le corps de Kiyoshi est normal, musclé mais normal. Ce n’est pas une montagne de muscle ni une grande asperge. Il mesure tout de même son mètre quatre-vingt de haut, mais on voit bien que sa spécialité à influencer son corps, il a la plaque de chocolat bien marquée, de beaux pectoraux et un s... euh... je vais m'arrêter là. Ainsi il a la force brute et la rapidité d’un expert en Taïjutsu. Malgré tout ce corps de bel homme, trop parfait, il y a un bémol de taille. Ayant été la victime d’une trahison de taille, son bras avait été emporté et il dû subir de nombreuses opérations de la part de ninjas médecins pour être de nouveau capable de l’utiliser. Le résultat final donna un membre de chair légèrement fluorescente, un blanc tirant sur le bleu pour une bonne raison. Le bras est traversé par un nombre incroyable de méridiens, il en a le contrôle uniquement en réglant le chakra de type raiton qu’il fait couler en lui. Plus l’activité est grande, plus la lumière est forte. Malheureusement, cette chaire était fragile et ils la protégèrent comme ils purent. La solution qu’ils trouvèrent fut de protéger toutes les parties sensibles par un métal en partie biologique, afin de permettre une régénération normale. Ainsi ils tissèrent des lames de cette carapace sur le bras qui entourèrent la main et finissaient en excroissance sur le coude. Le membre artificiel remontait jusqu’à l’épaule en ces lames de métal étranges et d’un rouge sombre. On pouvait aussi noter que la chair des doigts, du centre du dos de la main, de la paume et d’entre les lames était à vif, un point faible dans une armure impénétrable en sommes.
Kiyoshi n’a pas du tout le style vestimentaire d’un ninja, ayant oublié depuis un bon moment son appartenance à cette catégorie de personnes, il ne se souciait même plus d’avoir une apparence correcte. Il porte des bottes de cuirs avec de légères talonnettes, non pas qu’il cherchait à se rehausser d’un centimètre en plus, mais c’était un style de chaussure qui était un peu plus vieux, encore utilisé mais moins courant. Il portait aussi un pantalon de jeans, de la bonne taille qui finissait à l’intérieur de ses bottes. Maintenu par une ceinture munie d’une boucle ronde au motif entrelacé, le pantalon avait aussi par-dessus lui, au niveau des cuisses, des attaches de cuirs auxquelles il pouvait accrocher diverses armes ninjas. En haut c’était une autre affaire, un peu spécial encore, il porte un t-shirt bleu foncé simple, fin. Par-dessus il porte un gilet sans manches, rouge, fait de lames matelassées cousues entre elles par du fil brun assez épais. Ce vêtement est traversé en son centre par une fermeture éclaire ouvrable autant en dessous qu’en dessus. Pour couronner le tout il est munit d'un capuchon de la même couleur que le reste du vêtement. Habitude héritée de leur senseï, il porte par-dessus tout un épais manteau de jeans sombre à intérieur rouge, se mariant très bien avec son gilet et son t-shirt. Le long manteau comporte un bon nombre de boutons avec le même motif que la ceinture du jeune homme et un écusson rouge à chaque épaule. Sur la main gauche, il porte un épais bracelet de cuir noir et deux bagues, l’une à l’index et l’autre à l’annulaire. Dernier détail, l’ancien ninja a les cheveux totalement blancs, comme pour un don héréditaire, toute sa famille avait les mêmes cheveux. Il était bien dommage qu’un tel héritage ne serve à rien…

Capacité spécifique :
Son bras est sa seule capacité spécifique. Il est relativement indépendant du reste du corps et possède une force exceptionnelle malgré les vives douleurs qu’il reçoit en l’utilisant.

Caractère :
Kiyoshi est très revanchard, c’est son principal trait de caractère. Taïga le savait bien et en a légèrement profiter pour le motiver à se battre contre l’équipe de Kosuno à l’époque. Maintenant c’est ce même défaut qui pousse Kiyoshi à poursuivre Taïga jusqu’au bout du monde. Il se sent assez fort pour combattre son ancien leader depuis quelques temps déjà, mais jamais une nouvelle ou une piste sur lui ne s’était présentée à lui, d’où son découragement. Il préféra alors patienter jusqu’à ce que le pyromane fasse son apparition malgré sa nature impatiente et fonce dans le tas. La sagesse n’est pas son fort, mais il sait faire les choix les plus judicieux lorsqu’il a le temps d’y penser. Les longues années passées à s’entraîner dans la douleur accentuèrent la haine envers le rouquin et lui permirent de savoir que rester au village était le moyen le plus rapide d’avoir des nouvelles sur lui. Depuis la mort de Miharu il se désintéresse des femmes, tout comme elles se sont désintéressées de lui pendant toute sa jeunesse. Il les considèrent généralement comme des obstacles, ou des poids, et dans le meilleurs des cas il ne les différenciera pas des hommes. Seules quelques-unes auront un statut privilégié et seront donc des êtres à part dans son cœur, mais elles ne le sauront probablement jamais.

Qualité :
Sa principale qualité est son sens de l’honneur. C’est une des raisons qui le pousse à une telle haine envers Taïga. Ainsi il pense vigoureusement que blesser ses compagnons, et de surcroît les abandonner pour mort dans un brasier infernal est une chose des plus pitoyable. Pour lui Taïga a abandonné tout honneur à ce moment là. Il sait aussi être attentif lorsqu’il le faut vraiment, mais cela reste secondaire.

Défauts :
Il a un caractère fonceur et revanchard. Ces deux principaux défauts lui ont valut à plusieurs reprises d’avoir de gros ennuis. Il n’est pas l’être le plus discret et n’aime pas lorsque ça traîne en longueur. Autrefois c’est pourquoi il c’était concentré sur le taïjutsu, ce qu’il estimait être le plus rapide à apprendre, et surtout le plus efficace. Il revit ce jugement par après, sachant pertinemment qu’un simple taïjutsu développé serait inutile face au maître du feu qui avait arraché Miharu et les deux coéquipiers de Kosuno.

Aime :
Lors de la sélection des équipes, Kiyoshi se trouvait comblé, il était avec la jeune fille pour qui il était transit d’amour. Il aimait aussi le taïjutsu, qui était sa spécialité, et encore maintenant sauf qu’il utilise abondamment le raiton pour améliorer ses capacités. Depuis le feu de forêt il est plus devenu une machine à tuer qu’un humain, non par une quelconque puissance mais par son absence de sentiment. C’est pourquoi ce qu’il aime est un sujet très restreint.

N'aime pas :
Kiyoshi a développé au fil des années une grande haine envers Taïga qui était ,jusqu’à ses 16 ans, l’un de ses meilleurs amis. Le fait que leur coéquipière soit morte dans ses bras par la faute du pyromane tourne en continu dans son esprit et infecte chacune de ses pensées, au point de devenir une obsession malsaine. On peut noter parallèlement que perdre ses proches est la chose qui lui fait le plus peur et donc qu’il déteste le plus. La seule personne qu’il ait perdu jusqu’à maintenant est sa coéquipière, Miharu, qu’il aimait sans même le lui avouer.

Autre :
Kiyoshi est en fait un demi démon qui attire toute les filles et qui est super puissant, il est parfait et super beau, en plus de tuer tout le monde qui lui barre le chemin dans d’atroces douleurs grâce à son talisman possédant un démon surpuissant qui le protège de toutes attaques et lui permet de one-shot les ninjas lorsqu’ils utilisent un jutsu.

Techniques :

Raiton :
-Arc de foudre : Technique utilisant le chakra de l’utilisateur. Un arc électrique relie la main au sol, l’utilisateur « lance » l’arc vers la cible, toujours relié à la terre et à son bras, la technique peut être stoppée n’importe quand.
-Système électronerveux : Technique utilisée pour manipuler les nerfs artificiels dans son bras afin de le faire bouger.
-Parade foudroyante : Technique visant à surcharger le bras de foudre tirée du chakra de l’utilisateur pour parer et attaquer en même temps. Elle pourra stopper un jutsu peu puissant ou électriser le porteur de l’arme qui frapperait contre son bras.
-La mort du traitre : Technique améliorée de l’arc de foudre, mais contenu entre tous les doigts de la main, formant ainsi un enchevêtrement de foudre. Pouvant servir uniquement au corps à corps.


Suiton :
-Clonage aqueux : Technique utilisant un point d’eau proche. L’utilisateur créé un clone consistance de sa personne à partir de l’eau.
-Douche froide : Technique utilisant un point d’eau proche. L’utilisateur balance une grande quantité d’eau sur une partie du terrain où sur l’adversaire.
-Barrière aqueuse : Technique utilisant un point d’eau proche. L’utilisateur amène l’eau devant lui pour le protéger d’une attaque.


Dernière édition par Kiyoshi Kagami le Lun 6 Oct - 2:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Nuke-nin de rang B
Nuke-nin de rang B


Nombre de messages : 550
Age : 22
Points RP :
20 / 10020 / 100

Village : Déserteur
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Chakra:
100/100  (100/100)
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)   Sam 12 Juil - 10:57

Excellente fiche, comme tu le sais, rien à dire. Très bon moment passé à la lire, aucuns regrets d'avoir pris quelques minutes. Superbe histoire, personnage presque attachant. Merci Mr l'admin =) ! ( ma vengeance tient toujours Twisted Evil Twisted Evil ) !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avatar-manga-rpg.forum-actif.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)   Aujourd'hui à 6:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiyoshi Kagami (pour Kris :B)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Fin de l'association UDE/Ankama pour Wakfu TCG
» CaC pour bi-élément feu/terre
» xp pour panda air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kage Shinobi no RPG :: Archives diverses :: Présentations validées-
Sauter vers: